Décès du P. Félix Touarikissa

 

Mgr Pascal Roland,

Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala (République du Congo),

Et la famille Touarikissa

recommandent à vos prières

 

l’Abbé Felix Touarikissa,

 

 

décédé au presbytère de Saint-Etienne-du-Bois, le 21 juin 2018, à l’âge de 58 ans.

 

Ses funérailles seront célébrées le lundi 25 juin 2018, à 14h30, en l’église de Saint-Etienne-du-Bois.

Son corps sera ensuite transporté et inhumé à Brazzaville.

La veille au soir, dimanche 24 juin, à partir de 21h, une veillée de prière sera organisée par les prêtres fidei donum, la communauté africaine et la famille du Père Felix, en l’église de Saint-Etienne-du-Bois.

D’ici-là il est possible de le visiter et de se recueillir auprès de lui dans la Chambre funéraire Bertrand, à Saint-Etienne-du-Bois, de 8h à 21h (125, rue de l’église, face au presbytère).

 

Né le 26 septembre 1959 à Vinza (République du Congo), ordonné prêtre le 06 juin 1992 pour le diocèse de Kinkala (République du Congo), le Père Felix était en mission dans le diocèse de Belley-Ars depuis 15 ans.

Il fut successivement curé de Coligny (2003-2007), de Viriat (2007-2010), prêtre auxiliaire dans le groupement de Pont-d’Ain et aumônier des Dominicaines de l’Eucharistie à Cerdon (2010-2012), administrateur paroissial de Divonne-les-Bains (2012-2013), curé de Saint-Rambert-en-Bugey (2013-2015), auxiliaire dans le groupement de Ceyzeriat-Treffort (2015-2016), puis dans le groupement de Marboz-St-Etienne du Bois (2016-2018).

 

Réunion de prêtres fidei donum du diocèse de Kinkala, en mission en France. Au centre, le P. Touarikissa.

 

 

 

BIOGRAPHIE DU PERE FELIX TOUARIKISSA

La Sainte Eglise de Dieu qui est dans l’Ain, diocèse de Belley-Ars, recommande au Père céleste son vaillant et fidèle serviteur, l’Abbé Félix TOUARIKISSA qui nous a quittés brutalement le jeudi 21 juin 2018 dans la cure de Saint Etienne du Bois.

Aujourd’hui il nous rassemble dans cette église comme il nous a souvent rassemblés ici pour nous nourrir de la Parole de Dieu et du Pain de Vie. Mais cette fois-ci, c’est pour que nous puissions nous tenir devant le Seigneur notre Dieu en sa faveur, le prier de l’accueillir auprès de Lui, dans son Royaume en lui adressant ces paroles de Jésus dans la parabole du serviteur bon et fidèle : « …tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur » (Mt 25, 21).

Né le 26 septembre 1959 à Vinza (République du Congo), l’Abbé Félix est le deuxième d’une famille de huit enfants. Il commence son école primaire dans son village natal avant d’être envoyé à Kinkala continuer ses études auprès d’une grande Tante maternelle alors qu’il n’a que huit ans.

Le 29 septembre 1977 alors qu’il est en CM1, il fait sa demande d’aller au Petit Séminaire de Mbamou pour y faire son collège. En 1979, il est envoyé au Séminaire Saint Jean de Brazzaville pour son Lycée.

Après l’obtention du BAC, il entre au Grand séminaire Emile BIAYENDA où il continue sa formation sacerdotale jusqu’en 1991. Il passe son stage diaconal et est ordonné prêtre le 06 juin 1992 pour le diocèse de Kinkala (République du Congo). Il passe une année dans la paroisse de ND Auxiliatrice de Voka (Congo) où il avait fait son stage diaconal. En septembre 1993, il est envoyé à la paroisse ND des Monts de Mbanza-Nganga. Il y restera jusqu’en 1997. La guerre civile qui éclate dans le pays de 1997 à 1998 va l’obliger à aller s’exiler au Congo Démocratique voisin, dans la paroisse de Manguembo, accueilli par le père Bruno DIANGADIO. En 1999, son Evêque lui demande de rentrer au pays se préparer pour aller en mission pastorale à l’étranger. Il est envoyé en Guadeloupe comme Prêtre « Fidei Donum » où il arrive le 26 janvier 2000. Six d’adaptation dans sa nouvelle mission avant d’être nommé curé de la paroisse Sainte Anne dans la commune de Goyave. Il n’y restera que 3 ans.

A la suite de quelques ennuis de santé, son Evêque, Mgr Portella, sollicite auprès Mgr Bagnard, ancien évêque du diocèse de Belley-Ars, qui accepte de l’accueillir. Il arrive dans le diocèse en juin 2003.

Son obéissance confirmée et inconditionnelle, sa soif de porter la Bonne nouvelle à toutes les nations, sa disponibilité à se mettre spontanément au service de l’Eglise et sa grande joie de pasteur vont lui permettre de parcourir presque tous les coins de ce Diocèse en 15 ans de présence ! Il fut successivement curé de Coligny (2003-2007), de Viriat (2007-2010), prêtre auxiliaire dans le groupement de Pont-d’Ain et aumônier des Dominicaines de l’Eucharistie à Cerdon (2010-2012), administrateur paroissial de Divonne-les-Bains (2012-2013), curé de Saint-Rambert-en-Bugey (2013-2015), auxiliaire dans le groupement de Ceyzeriat-Treffort (2015-2016), puis dans le groupement de Marboz-St-Etienne du Bois (2016-2018). Il était aussi un homme de prière et de grande foi. Cela se voyait et lisait en lui en lui aisément au contact avec lui.

Voilà entre autre ce qu’il y a à admirer et à imiter !

Malgré sa santé de plus en plus fragile, le Père Félix a continué de tenir sa place de pasteur dans les cœurs de tous ceux et toutes celles qui le rencontraient soit pour un accompagnement, soit pour des sacrements ou simplement pour la célébration des offices. Hier il y avait un baptême qu’il devait célébrer ! La messe du jeudi à la Marpa de Saint Etienne du Bois était parmi ses priorités. Et même quand il se sentait très mal, il tenait à aller célébrer cette messe avec les personnes âgées. Il va leur manquer profondément. C’est justement cette messe à la Marpa qu’il s’apprêtait à aller célébrer le jeudi dernier quand, la mort comme un voleur, l’a emporté de manière inattendue ! Constatant qu’il était 10h30, l’heure du début de la messe, et que le père Félix n’arrivait pas sur place, la personne qui aide dans l’organisation de la messe à la Marpa est allée voir ce qui se passait. C’est là qu’elle trouve le père Félix inanimé dans les toilettes. Les services d’urgences arrivés sur place n’ont pu rien faire, malgré tous les efforts de réanimation. Le père Félix a rejoint son Maître qui, nous le croyons, attendait son fidèle serviteur à bras ouverts.

Voici quelques aspects de la vie du Père Félix que nous pouvons retenir : Un prêtre très engagé dans la vie pastorale au-delà de sa maladie et de la fatigue, obéissant avec une vie spirituelle profonde.

Puisse-t-il désormais être un puisant intercesseur pour tous ses paroissiens de partout où il est passé comme pasteur et pour toute sa famille qui se trouve dans une grande peine.