Paroisse Montrevel-en-Bresse

« Viens Esprit Saint, viens en nos coeurs, viens Esprit Saint, viens Consolateur ! »

Entre l’Ascension du Seigneur et la Pentecôte, l’Église nous invite à prier le Seigneur de nous envoyer l’Esprit Saint. Nous vivons alors ce que les Actes de Apôtres nous rapportent : « Tous, d’un même coeur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères » (Ac 1,14).

Afin d’entrer dans cette démarche, nous pouvons tout simplement faire cette prière quotidienne :

« Viens Esprit Saint, viens en nos coeurs, viens Esprit Saint, viens Consolateur ! »

Méditons quelques instants sur l’Esprit Saint.

Nous croyons que Dieu est Père, Fils et Esprit Saint. La troisième personne de la Trinité, l’Esprit Saint, est l’esprit de Jésus que le Père nous communique. La Bible utilise plusieurs images et symboles pour parler de l’Esprit Saint : le souffle qui fait respirer ; le vent qui pousse au large ; l’huile qui donne force aux athlètes ; le feu qui réchauffe et purifie ; la colombe qui descend du ciel.

A qui Dieu donne-t-il l’Esprit Saint ?

Dieu le partage en plénitude, de toute éternité, avec son Fils Jésus. C’est parce qu’il est rempli de l’Esprit Saint que Jésus peut parler et agir au nom de Dieu. Mais Jésus n’a jamais voulu garder pour lui ce don merveilleux : il a promis à ses disciples de le répandre sur eux. Pour nous, chrétiens, l’Esprit Saint est à l’oeuvre depuis le baptême et nous le recevons en plénitude à la confirmation ; il nous fait entrer dans une relation forte et intime avec Dieu ; il nous accompagne tout au long de notre vie.

Dieu ne s’impose jamais : son Esprit nous condit vers le bien, tout en nous laissant libre d’agir. En accueillant l’Esprit Saint, en nous laissant conduire par lui, nous sommes « bien inspirés » et devenons capables de faire le bien.

Comment l’Esprit Saint nous libère-t-il ?

L’Esprit de Dieu nous donne d’aimer comme Dieu aime. Il nous pousse à faire des choix qui augmentent l’amour, la paix, la tolérance, les bienfaits, tout ce qui rend le monde plus humain et plus fraternel.

L’Esprit Saint nous transfigure. Il nous fait naître à la vie de Dieu et nous donne de devenir les enfants du même Père. C’est dans l’Esprit Saint que nous pouvons appeler Dieu « Père ». C’est ce que nous entendons à chaque messe : « Unis dans le même Esprit, nous pouvons dire avec confiance la prière que nous avons reçue du Sauveur ».

Comment recevons-nous cet Esprit Saint ?

Jésus a promis d’envoyer l’Esprit Saint aux croyants. Cette promesse s’est réalisée le jour de la Pentecôte quand ses apôtres ont reçu l’Esprit ; qui leur a donné le courage d’annoncer la résurrection de Jésus à Jérusalem, puis dans tout l’empire romain.

L’Esprit fait ainsi grandir l’Eglise dans le monde entier, et l’Eglise à son tour offre à tous cet Esprit Saint par les sacrements du baptême et de la confirmation.

Est-ce que l’Esprit Saint est réservé aux chrétiens ?

« L’Esprit souffle où il veut », a expliqué un jour Jésus : une parole, une lecture, une rencontre, tout lui est bon pour se diffuser, même aux non-chrétiens. L’Esprit de Dieu n’est pas la propriété des chrétiens ou de l’Eglise, c’est l’Eglise qui est sous l’inspiration de l’Esprit Saint qui est Dieu.

 

 

 

« Ce n’est pas la nouveauté pour la nouveauté, la recherche du nouveau pour dépasser l’ennui, comme il arrive souvent de nos jours. La nouveauté que Dieu apporte dans notre vie est ce qui vraiment nous réalise, ce qui nous donne la vraie joie, la vraie sérénité, parce que Dieu nous aime et veut seulement notre bien. Demandons-nous aujourd’hui: sommes-nous ouverts aux « surprises de Dieu » ? Ou bien nous fermons-nous, avec peur, à la nouveauté de l’Esprit Saint ? » (Pape François)