Paroisse Pont-d'Ain

La force de la nouveauté

« Voici que je fais une chose nouvelle » dit le Seigneur en Isaïe (Is 43, 19). Et d’ajouter « Elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? » Le Carême est un chemin qui conduit à Pâques. Là, tout sera neuf, dans une vie nouvelle. Ce chemin n’est pas une petite route de montagne à arpenter tranquillement en balade touristique. « Je cours vers le but » dit saint Paul (Ph 3, 14). Au prix du but à atteindre, saint Paul renonce à tout.

La vie chrétienne n’est pas non plus la simple routine d’un agenda des fêtes religieuses dont on tournerait les pages, semaine après semaine. Elle est l’audace de croire au neuf, radicalement neuf, le choix de renoncer à ce qui empêche d’aimer et d’être aimé. Un élan que nous ne soupçonnons peut-être pas, un mouvement intérieur nous fait aller de l’avant, quelle que soit notre force ou notre fragilité naturelle. Que nous soyons vaillants ou fragiles, dans nos santés physique et morale, dans notre vie spirituelle, dans nos situations économiques ou politiques, c’est du côté de l’amour qu’il faut regarder, comme une force motrice.

Et l’évangile de ce dimanche nous le montre bien. Une femme aurait pu être lapidée selon les pratiques de la Loi. Elle n’est finalement condamnée par personne. Ni par Jésus, ni par les anciens présents. La force du pardon, reçu et donné, transforme radicalement les êtres. Prendre conscience de son péché, c’est avant tout prendre conscience du pardon déjà reçu. Face à ce don, certains s’avancent. D’autres s’en vont. Pourtant, Jésus est si clair : « Va, et désormais ne pèche plus. » Rien n’est banalisé. Jésus rend la vie de cette femme nouvelle. Comme la nôtre.

( Prions en Eglise )

Feuille Paroissiale  

PtdAin FP 7 Avril 2019 (double « clic » gauche pour ouvrir le fichier)