Soeurs de Saint Paul de Fribourg

Les Sœurs de Saint-Paul quittent Bourg.

Sœur Anna, Sœur Marie-Philippe et Sœur Marie-Ange entourent le P. Vincent Poitau lors de leur messe d’au-revoir, le 2 septembre.

 

En 1990, Mgr Guy Bagnard demande à la Congrégation des sœurs de Saint-Paul de Fribourg de créer une communauté à Bourg-en-Bresse. Cette congrégation, fondée en 1873, a pour mission d’évangéliser par les médias. C’est dans ce but que les sœurs éditent depuis près de 150 ans un journal à Fribourg, leur ville d’origine, et qu’elles gèrent des bibliothèques et des librairies religieuses à travers le monde.

 

C’est justement pour remplir cette mission que la communauté a été appelée à Bourg : prendre en charge la librairie du Centre de documentation religieuse, plus communément appelé CDR, qui était jusque-là gérée uniquement par des bénévoles. En octobre 1990, deux sœurs arrivent donc à Bourg pour travailler au sein de la librairie, suivies par une troisième au mois de janvier 1991, qui s’occupe plus particulièrement de la vie matérielle de la communauté. Les soeurs résident alors dans l’impasse Littré.

 

 

Elles professionnalisent la gestion du CDR, et en collaboration avec le P. Ramel et M. Robin, président de l’assoctation du CDR, elles contribuent à agrandir ses locaux.

 

La communauté compte de trois à sept membres, y compris de jeunes sœurs qui viennent se former au métier de libraire, apprendre le Français ou passer leur baccalauréat. Bourg est alors l’un des lieux de formation professionnelle pour la congrégation. En août 2004, la communauté s’installe dans le logement de la Rue Lalande : en 14 ans de présence à cette adresse, ce sont au total 17 sœurs qui passeront dans ces locaux.

 

En 2009, la gestion du CDR est confiée à Isabelle Chambon, en remplacement de Sœur Thérèse, dernière sœur à assurer la direction de la librairie. Les sœurs continuent néanmoins à assurer des services au CDR, qui devient la librairie La Procure Notre-Dame et déménage près de la co-cathédrale en 2013.

 

 

 

Elles s’investissent également dans la vie chrétienne à Bourg. Sœur Marie-Philippe avait notamment développé son charisme pour la proclamation gestuée de l’Ecriture, et elle est intervenue à ce titre auprès des enfants du catéchisme, de l’Ecole de Prière Jeunes du diocèse, et de tous les paroissiens. A Bourg depuis 2011, elle est également la cuisinière de la communauté. Sœur Marie-Ange, libraire de formation, a séjourné à deux reprises à Bourg-en-Bresse, pour des séjours de 6 et 12 ans. Depuis le déménagement de la librairie, elle rend avec beaucoup de précision des services à la paroisse, à l’accueil, pour s’occuper du linge d’autel… Sœur Anna, présente depuis 2004 à Bourg, s’est longtemps occupé de la vente des objets religieux à la librairie. Depuis l’été 2012, elle a également assuré le secrétariat de la paroisse Notre-Dame, expérience nouvelle pour elle, qui lui a permis des contacts plus variés et plus missionnaires qu’en librairie. Elle a également pu travailler avec la communauté des prêtres de Notre-Dame, contribuant à la dynamique évangélisatrice de la paroisse. Après son départ de Bourg, elle assurera les fonctions d’économe générale de la Congrégation.

 

 

Car après 28 ans passés à Bourg-en-Bresse, la communauté a dû se résoudre à partir : les dernières sœurs ont quitté leur logement au début du mois d’octobre. C’était la dernière en France, après la fermeture de la maison de Paris en 2004, alors que notre pays avait pu compter jusqu’à 10 communautés. Fribourg, la maison-mère, reste la dernière implantation européenne de la congrégation. Mais sa mission n’est pourtant pas prête de cesser : les sœurs de Saint-Paul se sont aujourd’hui implantées sur d’autres continents : à Madagascar, au Burundi, au Cameroun, au Sénégal, ou encore au Vietnam, où la demande des diocèses pour ouvrir des librairies religieuses ou gérer des bibliothèques dans les séminaires est très forte. Une quarantaine de jeunes sœurs s’y forment pour continuer à annoncer la Bonne Nouvelle par les médias, belle espérance pour la Congrégation !

 

Au début du mois de septembre, à Notre-Dame de Bourg, paroissiens et clients de la librairie ont pu remercier les sœurs de Saint-Paul et rendre grâce pour leurs services et leur action évangélisatrice !