Paroisse Montréal-la-Cluse

J’en ai marre !

J’ai eu du mal à écrire l’homélie de ce week-end. Trop de pistes de commentaires me venaient en tête et une piste en particulier que je n’arrivais pas à mettre en lien avec le reste de mon embryon d’homélie. L’homme de l’Evangile « devint sombre et s’en alla tout triste ». Il s’en va parce qu’il n’arrive pas à trouver comment ce que Jésus lui propose peut trouver du sens dans sa vie et le rendre heureux. Avec cet homme, je pense à tous les chrétiens qui s’en vont, qui quittent l’Eglise parce qu’ils sont déboussolés, scandalisés (et c’est normal d’être scandalisés) par « les abus sexuels, les abus de pouvoir et de conscience » (pour reprendre les termes de la lettre du pape) et le cléricalisme de certains prêtres.
Mais, j’en ai marre que des chrétiens partent parce que nous n’avons pas su témoigner de l’amour vrai qui rend heureux, de l’Evangile qui donne pleinement sens à notre vie. J’en ai marre des médias qui ne cessent de « taper » sur l’Eglise. Je suis le premier à dire que leur contribution pour faire la vérité est essentielle mais n’y a-t-il pas des limites à ne pas dépasser ! J’en ai marre que, pour un certain nombre d’humoristes, prêtre = pédophile ! J’en ai marre que des chrétiens hésitent à prendre des responsabilités en Eglise et n’osent pas témoigner de leur foi à cause de « toutes ces affaires »…
Que tout ce qui est entrepris aujourd’hui dans l’Eglise permette de faire la vérité et de rendre justice aux victimes. Que ce travail lui permette aussi les changements nécessaires pour qu’elle puisse humblement témoigner du message de bonheur de l’Evangile.
Ensemble, nous avons sans cesse à nous convertir mais sachons faire repérer autour de nous tout ce qui se vit de beau, de bon, de vrai dans notre Eglise et en particulier dans nos communautés locales.

 

Alain RAYMOND