EPA – Novembre 2014

A Rome : la communion fraternelle, l’amour de l’Eglise et le zèle missionnaire

Fin octobre nous avons été 42 personnes du diocèse à nous rendre en pèlerinage à Rome. Il s’agissait d’une démarche provinciale, pour marquer le cinquantième anniversaire de la constitution dogmatique sur l’Eglise, Lumen Gentium (21 novembre 1964). C’est au total quelque 400 chrétiens des huit diocèses de la région Rhône-Alpes qui se sont ainsi rendus dans la Ville Eternelle pour cinq jours de bonheur à la découverte de nos racines chrétiennes.

Tous les pèlerins, prêtres et laïcs en responsabilité dans divers lieux et domaines de la vie du diocèse,  sont rentrés enthousiastes de cette expérience structurante. Ce temps vécu ensemble leur a permis de se connaître et de s’apprécier mutuellement. Il leur a donné de percevoir avec davantage d’acuité le rôle capital du témoignage de saint Pierre et de saint Paul jusqu’au martyre ; de croître dans l’amour de l’Eglise du Christ autour du successeur de saint Pierre ; et d’être renouvelés dans le zèle missionnaire.

Parmi les événements les plus marquants, il y a eu les eucharisties dans les basiliques saint Pierre et saint Paul hors les murs, sans oublier la belle célébration au baptistère de saint Jean de Latran, qui nous a replongés dans la grâce de notre baptême et de notre identité d’enfants de Dieu.

Bien sûr, chacun a particulièrement apprécié la participation à l’audience du mercredi,qui a été l’opportunité d’une rencontre émouvante avec le pape François, successeur de Pierre, en communion avec des centaines d’autres pèlerins venus du monde entier. Celui-ci nous a précisément invités à méditer sur le mystère de l’Eglise : « L’Eglise, c’est nous tous! Tous les baptisés, nous sommes l’Eglise, l’Eglise de Jésus. Elle est constituée par tous ceux qui suivent le Seigneur Jésus et qui, en son nom, vont à la rencontre des derniers et de ceux qui souffrent, en cherchant à offrir un peu de soulagement, de réconfort et de paix. Tous ceux qui font ce que le Seigneur nous a commandé constituent l’Eglise. »

Dans cette méditation le pape nous a exhortés à tourner le regard vers le Christ qui  « est le modèle de l’Eglise, car l’Eglise est son corps. Il est le modèle de tous les chrétiens, de nous tous. Quand on regarde le Christ, on ne se trompe pas ». Il nous a également replacés devant la réalité de notre pauvreté et la grave mission qui nous est confiée : « Nous demandons le don de la foi, pour que nous puissions comprendre que, malgré notre petitesse et notre pauvreté, le Seigneur a vraiment fait de nous un instrument de grâce et un signe visible de son amour pour toute l’humanité ».

Ensuite, il y a eu l’expérience de rencontres fraternelles avec les responsables de plusieurs services. Ces rencontres ont non seulement été le lieu d’une formation sur des sujets majeurs tels que l’évangélisation, l’unité des chrétiens, la famille ; mais également le moyen de faire tomber les préjugés et les clichés sur la curie romaine. Notons au passage, combien les participants ont été heureux d’entendre en  direct des échos du récent synode sur la famille, propos qui tranchaient avec ceux tenus par la plupart des journalistes français !

Puissent ces pèlerins redonner maintenant ce qu’ils ont reçu abondamment et contribuer à faire grandir dans notre diocèse la communion fraternelle, l’amour de l’Eglise et le zèle missionnaire !

+ Pascal ROLAND

 EPA Novembre

EPA – Novembre 2014