« Un souhait pour 2011 »

On a l’habitude d’entendre : « Bonne année, bonne santé » au début de chaque année…

Et si la santé n’y était pas, l’année serait-elle systématiquement mauvaise ? « Quand on a la santé, on a l’essentiel !… » Permettez-moi de ne pas être d’accord avec cet adage que l’on entendra à nouveau plusieurs fois en ce début d’année…

Au risque de choquer quelques uns : Non ce n’est pas là l’essentiel dans une année, même si c’est très important d’avoir une bonne santé et de tout mettre en oeuvre pour la conserver.

N’y aurait-il pas un autre souhait à formuler pour empêcher d’enfermer une personne dans des dossiers médicaux, et de laisser les médecins discerner si le patient passe de belles journées ou non ? Et est-ce que le fait de balayer tous les pépins de santé, n’empêcherait-il pas de passer de mauvaises journées ?

Lorsque l’on interroge les uns et les autres, sans être de grands philosophes pour autant, on est tous accordé pour dire que l’homme cherche à être heureux.
Alors pourquoi ne pas souhaiter à la personne de trouver ce qu’elle cherche ?
Dire : « Je te souhaite d’être heureux en cette année 2011 » ; et renoncer au traditionnel « bonne année, bonne santé » ; c’est dire à la personne, si tu as un pépin en cette année 2011 quel qu’il soit, cela ne t’empêchera pas d’être heureux. Que ce soit de santé, d’échecs ou d’ennuis diverses, les difficultés qui viennent forcément un moment ou un autre, peuvent ne pas altérer forcément le bonheur que chacun cherche.

N’est-ce pas là le message du christianisme finalement ?
La Bonne Nouvelle que Jésus apporte en venant dans notre monde : « Venez à moi vous tous… »??

Jésus n’a pas fuit les difficultés, il les a assumées en proposant le vrai bonheur :
« Viens et suis-moi »…

Alors c’est le meilleur des voeux que je puisse vous faire, à vous les jeunes :

Qu’à travers toutes les propositions de cette année
(MRJC, aumônerie, scouts, RVC, JMJ, etc…),
que ce soit autant d’occasions pour vous d’aller au Christ ;
et ce, pour votre plus grand bonheur !!!…

P. Laurent Revel +