Carême 2014 – Conversion dans la joie

Pendant les 40 jours du Carême, du Mercredi des Cendres 5 mars au dimanche de Pâques 20 avril 2014, les catholiques du monde entier préparent leur coeur à la fête de la résurrection du Christ, le jour de Pâques. Ils sont invités à changer de vie, à se ?convertir?, au sens littéral du terme, c’est-à-dire à ?se tourner vers? Dieu et vers autrui, en pratiquant la prière, le partage et le jeûne.

_ Ouvrir son coeur et son esprit

L’entrée en Carême se fait au cours de la Messe des Cendres, le mercredi. Se couvrir de cendres, c’est reconnaître notre faiblesse, manifester notre regret du péché et signifier notre espérance dans la miséricorde de Dieu.

Parce qu’il est tourné vers Pâques, le Carême est vécu sous le signe de l’espérance, c’est-à-dire de la confiance en Dieu, et donc de la joie.






Prière pour le Carême

Seigneur mon Dieu, donne à mon coeur de te désirer ;
_ en te désirant, de te chercher ; en te cherchant, de te trouver ;
_ en te trouvant, de t’aimer ; et en t’aimant, de racheter mes fautes,
_ et une fois rachetées, de ne plus les commettre.

Seigneur mon Dieu, donne à mon coeur la pénitence,
_ à mon esprit le repentir, à mes yeux la source des larmes,
_ et à mes mains la largesse de l’aumône.

Toi qui es mon Roi, éteins en moi les désirs de la chair,
_ et allume le feu de ton amour.
_ Toi qui es mon Rédempteur, chasse de moi l’esprit d’orgueil,
_ et que ta bienveillance m’accorde l’esprit de ton humilité.
_ Toi qui es mon Sauveur, écarte de moi la fureur de la colère,
_ et que ta bonté me concède le bouclier de la patience.

Toi qui es mon Créateur, déracine de mon âme la rancoeur,
_ pour y répandre la douceur d’esprit.
_ Donne-moi, Père très bon, une foi solide,
_ une espérance assurée et une charité sans faille.

Toi qui me conduis, écarte de moi la vanité de l’âme,
_ l’inconstance de l’esprit, l’égarement du coeur,
_ les flatteries de la bouche, la fierté du regard.

Ô Dieu de miséricorde, je te le demande par ton Fils bien-aimé,
_ donne-moi de vivre la miséricorde, l’application à la piété,
_ la compassion avec les affligés, et le partage avec les pauvres.

Saint Anselme (1033-1109), Oratio X