Péle du puy 2015: Aimez et faites ce que vous voulez!

pele-du-puyVoici un retour en image du retour du pélerinage:

Les photos du diocèse par ici.

Voici quelques témoignages:

Emmanuel LOUVET: Ce week-end c’était mon premier pèlerinage au Puy en Velay. Cette formidable expérience me pousse à dire que je ferais certainement le pélé de l’année prochaine. Car c’est tout simplement extraordinaire. de nombreuses rencontres m’ont permis de m’ouvrir encore plus à mon prochain. Des liens très forts se sont créés en si peu de temps. On y apprend à mieux se connaitre, échanger des idées, des opinions… je ne connaissais pas grand monde mais très vite les gens se sont parlés. Une autre manière aussi de voir et de connaitre nos prêtres qui partagent les mêmes joies, les mêmes délires que nous tous.  De plus l’environnement traversé était magnifique, avec des villages de caractère. 

         Mais surtout c’était LA rencontre: celle du Seigneur. des temps forts comme la messe dans la chapelle, l’adoration, le sacrement de réconciliation, les louange, la procession des Rameaux et la messe finale, sommet du pèlerinage. dans une cathédrale sublime sur le sommet d’un rocher mais surtout sommet de nos chemins intérieurs. Un pèlerinage du cœur où le Seigneur nous guidait, une marche intérieure qui nous a guidé vers l’unité, l’amour, la fraternité. un bout de paradis que Jésus nous a permis de goûter en ce monde d’ici-bas.
         Au terme de  ces échanges entre tous et avec notre Seigneur, je dois dire que ce premier pèlerinage à renouvelé ma foi, mon ardeur à prier, à aimer et aussi à pardonner. Deux jours où l’Esprit Saint, jardinier de nos cœurs, a fait grandir en moi la foi. 
     je me souviendrais toujours de ces mots échangés avec un pèlerin au pied de la chapelle: 
 « nous allons bronzer au soleil du paradis » et il me répond: « il y a un soleil au paradis? »
je dis: « oui ce soleil c’est Dieu. Il est la Lumière. Là haut la nuit n’existe pas. »
Plus tard je fais je lui dit: « cette chapelle parait très simple vue de l’extérieur. mais elle est très belle dedans.
– oui c’est vrai me répond-il. C’est comme les personnes, la beauté n’est pas à l’extérieur. La vraie beauté est à l’intérieur, c’est ça le soleil en nous.
– et l’habit ne fait pas le moine, dis-je en riant
-mais le moine fait l’habit » surenchérit-il lui aussi en riant.
     Et pourtant, ces mots échangés sur le ton de l’ironie se montrèrent si vrais. Ma peau avait pris le soleil malgré les nuages. Mais mon cœur aussi: malgré mes défauts, j’ai pu ressentir cette présence divine secrète. 
Et en chaque personne avec qui j’ai parlé j’ai vu ce soleil de joie en eux, qui rayonnait à travers leur sourire. Et cette beauté que l’on peut sentir dans la personne, c’est divin!
 
ce pèlerinage restera une expérience enrichissante et je me permets de dire que, si Dieu le veut j’y retourne avec joie l’année prochaine.