37d. Recevoir le Corps du Christ

La communion dans la main a été rendue possible par le nouveau missel, et la communion dans la bouche demeure en vigueur. En tout cas, nous recevons le Corps du Christ, en gardant à l’esprit que le Seigneur est présent dans cette hostie si simple, avec un grand respect et une attitude d’adoration qui se prolonge une fois que nous sommes retournés à notre place. Les Pères de l’Eglise insistent sur la noblesse des gestes avec lesquels on respectera la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie. Pour ceux qui reçoivent l’Hostie dans les mains, on les posera l’une sur l’autre, pour former un trône et recevoir le Roi. Un « Amen » (= C’est vrai !), bien clair, répondra au prêtre qui présente « Le Corps du Christ, puis on communiera aussitôt, avant de retourner à sa place.

IMG_2984

Le jeûne eucharistique
Pour recevoir le Corps du Christ, la préparation du coeur est, de loin, la plus importante, par la prière, la charité fraternelle, et régulièrement aussi, le sacrement de Réconciliation. Mais le corps et l’âme forment un tout, et la préparation du corps est également nécessaire : aussi l’Eglise invite-t-elle à s’abstenir, au minimum une heure avant la communion, de prendre tout aliment et boisson (à l’exception seulement de l’eau et des médicaments) dans la mesure où cela nous est possible.