« Le prêtre, serviteur du bonheur des hommes »

Du 27 septembre au 3 octobre s’est déroulée à Ars une retraite sacerdotale internationale sur le thème : « la joie d’être prêtre : consacré pour le salut du monde. » Prêchée par le cardinal Christoph Schönborn, elle était présidée par Mgr Bagnard, avec la participation de cinq cardinaux et de nombreux évêques.

 

Sur la grande prairie d’Ars se déroule un évènement inouï, jeudi 1er octobre. Regroupés en petits cercles, 1200 prêtres se sont déchaussés et, pieds-nus, délicatement, se lavent les pieds les uns aux autres. Le silence est profond, religieux. Chaque prêtre, à genoux, reçoit l’imposition des mains de son confrère qui l’incite à se lever pour la mission. 1200 prêtres, sur la prairie, enfilent ensuite leur aube blanche, brodée d’une croix d’or, dans un grand bruissement, avant de se diriger en procession vers l’église souterraine de Notre-Dame de la Miséricorde. 1200 prêtres célèbrent la même messe, coude à coude, et reçoivent la communion les uns des autres. « La soif de Dieu est que le corps du Christ soit un » a rappelé Jean Vanier, fondateur de l’Arche, en préparant les prêtres à ce lavement des pieds hautement symbolique, signe de la tendresse de Dieu pour chacun.

 

L’unité, les prêtres, venus des quatre coins du monde, la vivent concrètement pendant les six jours de la retraite. Les différences de race, de langue, de génération n’empêchent pas la fraternité. Le père Raymond Dakouo, modérateur d’une communauté diocésaine au Mali, regard doux et sourire rayonnant, constate : « il y a toutes les conditions, tous les horizons ici. Mais le coeur du prêtre est le même, quelle que soit sa culture. Il a les mêmes défauts et les mêmes richesses !»

 

w_cid_BAE52AFB-CCC9-4157-AA9B-6D4BD55243EB

 

Se ressourcer en profondeur

Près de la basilique, deux prêtres d’une quarantaine d’années parlent avec animation. L’un est espagnol, vicaire à Barcelone, l’autre mexicain, curé de campagne. « On découvre ce que nos frères peuvent vivre dans leurs paroisses. Sur le terrain, nous portons parfois un poids énorme, la fatigue est grande et nous pouvons être tentés par la désespérance. Cette retraite nous permet de prier les uns pour les autres et de nous ressourcer en profondeur. »

 

w_cid_AD185F52-F26F-4D6B-9655-7A81B9ACEE4F

 

Dans les rues d’Ars, 1200 prêtres recueillis suivent la procession du Saint-Sacrement. Le cardinal Schönborn les a invités : « Retrouvez le bonheur de la prière… Perdre le goût de Dieu en négligeant la prière reste un vrai danger…Prier, c’est rejoindre Jésus en ses longues heures de prière silencieuses, le matin, le soir, la nuit, à l’agonie ou lors de sa prière ultime sur la Croix. » Il a glissé quelques mots sur la vocation des jeunes : « c’est beau de donner sa vie à 18 ou 19 ans : ne décourageons pas les jeunes si Jésus les appelle ! » Le père Andrew Foster, curé du diocèse de Birmingham, est enthousiasmé par les intervenants : « Nous sommes enseignés par nos ?grands-frères’ ! Le cardinal O’Malley (archevêque de Boston) a insisté sur le sacrement de réconciliation. Nous, les prêtres, avons aussi besoin d’aller nous confesser. »

 

w_cid_67104647-EBDB-4144-B647-E5763D3AD533

L’esprit de simplicité du curé d’Ars

Un portrait de saint Jean-Marie Vianney est tendu sur le mur extérieur de l’église souterraine. Il rappelle le jubilé fêtant le 150e anniversaire de sa mort et l’année sacerdotale, lancée par Benoit XVI le 19 juin dernier. La dimension universelle donnée à Ars renouvelle la vision qu’en ont les prêtres du diocèse de Belley-Ars. « Le curé d’Ars est notre patrimoine, nos racines. Nous sommes fiers de le transmettre aux autres », affirme le père Pierre Le Bourgeois, curé de Nantua. Le père Gaspard Craplet, responsable du 1er cycle au séminaire international d’Ars, remarque : « On retrouve ici l’esprit d’humilité et de simplicité de saint Jean-Marie Vianney. Les gens ne peuvent pas se prendre au sérieux avec lui. Il est vraiment le modèle du pasteur qui aime et se donne dans une radicalité évangélique. Il n’a rien fait d’extraordinaire : il rassure tout le monde ! »

 

w_cid_D1338ABB-78E2-4A4D-B7F1-0286D191A1D0

 

1200 prêtres quittent Ars, ressourcés et regonflés. « Les fruits de ce temps exceptionnel vont s’étendre à tous les fidèles chrétiens. Ils vont bénéficier du renouvellement du coeur des prêtres comme les habitants d’Ars ont profité de la sainteté de Jean-Marie Vianney » affirme avec joie Mgr Bagnard. « C’est la première fois que je vois autant de prêtres heureux à la fin d’une retraite. On était vraiment dans l’évangile, un évangile relié à la mission. »

Solange du Hamel

 

—-

L’ouverture de la retraite a été marquée par la bénédiction du pape Benoit XVI, qui s’est adressé à tous les participants par le biais d’un message video.

 

Le programme proposait chaque jour les laudes, l’adoration, les vêpres, le chapelet et des confessions. Témoignages, temps de louange et veillées ont aussi rythmé la semaine.

 

Les enseignements étaient consacrés aux grands axes de la vie du prêtre : ministère et vie sacerdotale; aux sources de la miséricorde; prière et combat spirituel dans la vie du saint Curé; Eucharistie et charité pastorale; prédication et mission; avec Marie au coeur de l’Eglise.

 

Une messe présidée par le cardinal Philippe Barbarin a clôturé cet évènement exceptionnel.

 

Liens :
www.arsnet.org
Conférence des Evêques de France
Résumés des enseignements et des homélies du 28, 29,30 septembre, 1er et 2 octobre
Interview de Monseigneur Guy Bagnard sur Radio Vatican
Témoignage du père Roch Valentin, curé de Replonges (diocèse de Belley-Ars)
Témoignage du père Olivier Barnay, curé de Saint-Rambert-en-Bugey (diocèse de Belley-Ars)

La retraite était placée sous le haut patronage de la Congrégation pour le Clergé. Elle a été organisée conjointement par le Sanctuaire d’Ars, la Société Jean-Marie Vianney et la Communauté des Béatitudes. Elle a eu le soutien de l’ICCRS (Service international du Renouveau charismatique catholique).

—-

Retour en images

retraite_sacerdotale_201

Jeudi 1er octobre, Jean Vanier, fondateur de l’Arche, a préparé les prêtres au lavement des pieds, signe de la présence du Christ en chaque homme, particulièrement les plus faibles.

retraite_sacerdotale_055retraite_sacerdotale_082retraite_sacerdotale_123retraite_sacerdotale_064retraite_sacerdotale_107

Une grande procession du Saint-Sacrement s’est déroulée dans la prairie et les rues du village d’Ars.
retraite_sacerdotale_284retraite_sacerdotale_312retraite_sacerdotale_322