Le Curé d’Ars dans le coeur des prêtres

 

(Témoignages recueillis lors de la retraite sacerdotale internationale à Ars, du 27 septembre au 3 octobre 2009)

 

Père Andrew Foster , curé du diocèse de Birmingham en Grande Bretagne :
« Je connais le curé d’Ars depuis longtemps. J’ai lu sa biographie et ses homélies. Pour moi, c’est un modèle dans son attitude d’âme. Il attendait tout du Seigneur, il lui faisait toute confiance. »

 

Père Jaime Astorga, prêtre chilien
« Je connais le Curé d’Ars depuis le séminaire où on nous lisait sa vie. Sa figure m’a suivi au long de mes différents ministères. Une de ses expressions me touche beaucoup : « le prêtre est l’amour de Dieu ».

 

Père Dominique Doidy, vicaire dans le diocèse de Nancy
« Je suis très attaché au Curé d’Ars. Quand j’étais enfant, mes grands-parents me racontaient des récits de sa vie. Dans mon coeur, j’avais déjà entendu l’appel au sacerdoce et je cherchais une figure de prêtre. Il m’a aidé à grandir dans mon cheminement et continue à me marquer aujourd’hui. »

 

Père Raymond Dakouo, modérateur d’une fraternité diocésaine au Mali
« Au Mali, les chrétiens connaissent bien le Curé d’Ars. Beaucoup portent d’ailleurs le prénom de Jean-Marie. Il est important pour la vie spirituelle des prêtres. Il a témoigné de Dieu par son courage : il a traversé beaucoup de difficultés pendant sa formation et sa vie de pasteur en restant dans la confiance. Il a été d’une grande fidélité dans son service quotidien. Il nous montre où réside l’importance du prêtre qui n’est rien sans le Christ.

 

Père Jean Georges Robin, prêtre depuis 60 ans, diocèse de Paris
La vie du Curé d’Ars est le premier livre que j’ai réussi à lire en entier quand j’étais enfant. Pour moi, il a toujours eu un grand rayonnement par son humilité, sa simplicité, son amour du Seigneur et par là de tous les hommes.