Clôture de l’année sacerdotale à Rome

Quatre jours à Rome pour trente deux prêtres du diocèse partis ensemble, plus quelques autres venus les rejoindre.
En communion avec le pèlerinage à Rome,50 prêtres du diocèse se sont rassemblés à Ars, le 11 juin.

Quatre jours à Rome pour trente-deux prêtres du diocèse partis ensemble, plus quelques autres venus les rejoindre.
Pour ces journées de clôture de l’année sacerdotale, tous les prêtres du monde étaient invités à se retrouver à Rome, pour trois jours de ressourcement, de retour à la source du sacerdoce, dans l’Eglise, du mercredi 9 au vendredi 11 juin. C’était un véritable pari, car personne ne savait dans quelle mesure les prêtres répondraient à une telle invitation.

clotinternet3

Les inscriptions ont eu du mal à arriver : fin avril, date officielle de clôture des inscriptions, nous étions moins de 5 000 inscrits ; puis le mois de juin approchant, les inscriptions ont atteint les prévisions de 10 000 prêtres, mais c’était sans compter sur toutes les inscriptions de dernières minutes. Nous nous sommes donc retrouvés 15 000 prêtres et évêques, venus de partout, autour du pape vendredi matin, lors de la solennité du Sacré Coeur de Jésus.

 

Les festivités se sont étalées sur trois jours, organisées par la congrégation pour le clergé. Le mercredi et le jeudi différentes activités étaient organisées dans Rome, les prêtres francophones se sont retrouvés dans la basilique Saint-Jean du Latran, avec les prêtres de langues espagnole et portugaise, pour suivre les conférences des cardinaux Meisner et Ouellet et célébrer l’Eucharistie.

 

Le Cardinal Meissner a insisté sur la nécessité d’une vie intérieure, spirituelle, très forte, et sur une conversion personnelle permanente pour que l’apostolat ait une efficacité qui ne nous appartient pas.

 

Quant au Cardinal Ouellet, il a rappellé la vie au Cénacle avec Marie Mère de Jésus. Ce temps au Cénacle est le temps où l’Eglise se constitue autour de Pierre, avec Marie comme Mère et priante, dans l’accueil de l’Esprit Saint.

 

Mais le point culminant de ces journées fut la rencontre avec le pape lors de la veillée et de la messe place saint Pierre jeudi 10 juin au soir et vendredi 11 juin au matin.

 

Pendant ce rassemblement le portrait du Curé d’Ars flottait sur la façade de la basilique saint Pierre, cet humble prêtre que le Saint Père propose comme modèle pour les prêtres du monde entier. En effet, c’est à l’occasion du 150ème anniversaire de sa mort que cette année sacerdotale a été proclamée, pour renouveler les prêtres dans leur sacerdoce et leur redonner la joie d’être prêtre, afin que cette joie se communique aux chrétiens et suscite par là de nombreuses vocations sacerdotales.

 

La veillée du jeudi soir a voulu montrer différents aspects de la figure de prêtre, dans sa diversité, mais surtout dans ce qui fait la spécificité du prêtre : un amour inconditionnel du Christ à l’exemple de Saint Jean Marie Vianney. Dans une première partie, nous avons écouté le témoignage de quelques prêtres, de tous âges, de toutes nationalités, de toutes conditions. Notons juste, le témoignage du P. René Lavaur, nouveau curé d’Ars qui a beaucoup touché les prêtres présents sur la place saint Pierre. Ensuite le Saint Père a rejoint tous les prêtres, pour répondre à des questions sur le ministère et la vie des prêtres. Puis la veillée s’est terminée par un temps d’adoration eucharistique, pour tourner le coeur de tous vers Jésus, l’unique Souverain prêtre, qui se donne dans son Eucharistie, l’Eucharistie qui est le coeur de la vie du prêtre. Benoît XVI est apparu, profondément ému, comme un père écoutant ses enfants et leur répondant. Réponses sans détour, simples, claires, et fondamentales.

 

Vendredi 11 juin au matin, nous nous sommes retrouvés encore plus nombreux, pour la messe de clôture de cette année sacerdotale, en la solennité du Sacré Coeur de Jésus, journée de prière pour la sanctification des prêtres. Sous un soleil écrasant, nous avons célébré le Christ dans son Eucharistie. A l’invitation de Benoît XVI, les prêtres ont renouvelés leurs promesses sacerdotales, comme ils le font autour de leur évêque lors de la messe chrismale ; et à la fin de la messe, Benoît XVI a consacré les prêtres au coeur Immaculé de Marie.

 

La réponse massive à l’invitation du Pape (10 000 prêtres les mercredi et jeudi; plus de 15 000 pour la messe de clôture) montre combien prêtres et évêques ont besoin de se retrouver, dans l’unité, la solidarité, mais surtout montre qu’ils soutiennent fidèlement le Pape dans son ministère.

 

Questions directes, réponses qui n’édulcoraient aucun sujet: un langage vrai et simple pour notre monde.

 

Pères Philippe Parant et Frédéric Pelletier

 

-Lire aussi le témoignage de l’abbé Barnay, curé du groupement paroissial de Saint-Rambert.
Lire l’homélie de la messe de clôture de l’année sacerdotale, 11 juin
La clôture de l’année sacerdotale sur KTO

 

Album photos : Rome

clotinternet_1clotinternet2clotinternet5clotinternet6clotinternet7clotinternet8clotinternet10clotinternet12clotinternet13clotinternet_14