Le P. Bonaventure Lawson, vicaire à Marboz

 

Le P. Bonaventure vient du Togo, du diocèse d’Aného, ville située au sud-est du Pays, sur la côte du Golfe de Guinée.

 

En rouge, le diocèse d’Aneho

 

Il est né le 22 juillet 1969 au Ghana, où ses parents étaient alors en mission. Baptisé à un mois et demi, il reçoit les autres sacrements de l’initiation chrétienne à l’âge de 15 ans.

Après son baccalauréat et un DUT de gestion commerciale, il travaille comme attaché administratif. C’est à ce moment qu’il vit une forte expérience spirituelle : « Ça a été un déclic. J’ai compris que je pouvais me rendre plus utile ailleurs, comme prêtre. »

Il entre alors, en 2001 au séminaire : une année de propédeutique, puis deux ans de philosophie. Il effectue ensuite un an de stage à la Nonciature au Togo et au Bénin, avant de poursuivre ses études de théologie au séminaire. Il est ordonné prêtre pour le diocèse d’Aneho, par Mgr Isaac Gaglo, le 21 novembre 2009, en la cathédrale Saint-
Pierre-et-Saint-Paul.

 

La cathédrale d’Aneho

Il est alors nommé vicaire de la paroisse Saint- Christophe de Glidji, puis à la cathédrale, et enfin dans la paroisse des Saints-Martyrs de l’Ouganda. En même temps, il assure différentes charges à l’évêché, comme rédacteur du bulletin diocésain et comme économe adjoint. En 2018, il est envoyé comme prêtre Fidei Donum dans le diocèse de Belley-Ars, comme avant lui d’autres prêtres de son diocèse, les PP. Théodore Placca et Ezéchiel-Cyprien Pladjoe.

 

«Les paroissiens n’ont appris qu’assez tard que j’allais arriver, ils ne s’attendaient pas à avoir un vicaire. Mais leur accueil a été très chaleureux et jovial : ils sont venus me chercher à la gare, et en quelques jours, ils ont réussi à m’aménager une chambre. Depuis, je suis régulièrement invité à déjeuner : les paroissiens sont toujours très attentifs, et posent beaucoup de questions sur ma famille, mon diocèse, ou sur le Togo ! Un grand merci à eux pour leur hospitalité, et merci aussi à mon évêque qui m’a permis de vivre ce temps de mission, ainsi qu’à Mgr Roland et au P. Pelletier pour l’accueil qu’ils nous ont réservé : les trois jours de découverte du diocèse, à notre arrivée, ont été très instructifs. »

 

« Ce temps de mission est l’occasion de donner, et de recevoir. C’est un temps d’apprentissage pour moi ! Découverte de nouvelles personnes bien sûr, mais aussi d’une nouvelle culture. Ce sont des échanges enrichissants pour les prêtres et pour les paroissiens. Des deux côtés, on donne et on reçoit ! »