Pourquoi fêter le 200e anniversaire des ordinations de St Jean-Marie Vianney ?

Ouverture de l’année jubilaire au sanctuaire d’Ars (vêpres)

Dimanche 8 février 2015

200ème anniversaire des ordinations de St Jean-Marie Vianney

 

Jubilé Ars

 

Pourquoi fêter le 200ème anniversaire des ordinations de St Jean-Marie Vianney ?

 

Valoriser ce 200ème anniversaire, ce n’est pas chercher un prétexte pour faire la fête. S’intéresser à des événements vieux de deux siècles, ce n’est pas davantage s’adonner à de l’archéologie. Revenir sur des événements du passé, n’est pas non plus céder à un esprit nostalgique. Mais observer ce qui s’est passé il y a deux cents ans, c’est prendre conscience que Dieu intervient dans notre histoire et se souvenir que Dieu continue de prendre soin de nous, aujourd’hui comme hier.

 

Il y a deux cents ans, le village d’Ars, comme le reste de notre pays, connaissait la pauvreté spirituelle, la misère morale et sociale. L’athéisme militant et la violence révolutionnaire avaient fait du dégât et on assistait à un véritable engourdissement de la vie chrétienne. Dans ce contexte, le Seigneur a envoyé à son peuple un bon pasteur qui a réveillé l’amour de Dieu et du prochain. Il a donné un bon pasteur qui a révélé la miséricorde de Dieu à ses paroissiens et a fait rayonner cet amour dans leur cœur et tout autour d’eux.

 

Célébrer ce 200ème anniversaire, c’est donc rendre grâce pour les dons reçus de Dieu et raviver ainsi notre foi, notre espérance et notre charité. C’est stimuler la conviction de foi que Dieu ne nous abandonne pas : Dieu est fidèle à son alliance. Jésus est toujours au milieu de nous, comme il l’a promis. Faire mémoire, c’est revenir à la source vive pour s’y rafraîchir et être renouvelés, afin de reprendre le chemin avec Jésus, de manière déterminée et courageuse. Faire mémoire, c’est donc être positivement provoqués à la conversion !

 

Jubilé ArsMgr Roland Porte Sainte

 

Mais nous faisons mémoire de deux événements spécifiques : les ordinations de St Jean-Marie Vianney.

 

Il y a deux cents ans, par la réception du sacrement de l’Ordre, Jean-Marie Vianney est devenu diacre, puis prêtre. Pour commencer, Jean-Marie a été ordonné diacre, c’est-à-dire serviteur. Hier, le Cardinal Barbarin nous a enseigné que les prêtres et les évêques sont d’abord ordonnés diacres et qu’ils le demeurent toujours. Ils ont d’abord été constitués serviteurs au service d’un peuple de serviteurs.

 

Dans l’exercice de leur responsabilité, ils doivent nous rappeler constamment que nous sommes tous des serviteurs. Par l’onction baptismale, nous avons en effet été tous consacrés au service du Seigneur. Nous avons mission de rendre grâce à Dieu pour ce qu’il est et pour ce qu’il fait. Nous avons mission de chanter sa louange et de lui rendre l’honneur qui lui est dû. Dans un monde souvent ingrat et indifférent, nous avons mission de rendre la juste louange au Créateur et Maître de toutes choses, au Seigneur de la Vie.

Jubilé Ars Mgr Roland St Sacrement

 

Par l’onction baptismale nous sommes également consacrés au service de nos frères. « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Evangile ! » déclare l’apôtre Paul dans la deuxième lecture de la messe de ce jour. « C’est une nécessité qui s’impose à moi », ajoute-t-il. Comme lui, nous sommes tous envoyés annoncer la Bonne Nouvelle à nos frères qui sont dans l’ignorance de l’amour de Dieu.

 

Remarquez bien que Saint Jean-Marie Vianney s’est mis au service de tous les hommes et de tout l’homme. Son service est complet, car celui-ci comprend à la fois les besoins matériels et les besoins spirituels. En effet le saint curé d’Ars se soucie non seulement de nourrir, d’héberger et d’instruire, mais il se préoccupe également de l’instruction religieuse, de la dispensation des sacrements et de l’orientation de chacun vers sa vocation personnelle.

 

Jubilé Ars Mgr Roland St Sacrement

 

D’abord constitué serviteur, Jean-Marie Vianney a ensuite été ordonné prêtre. C’est-à-dire qu’il a été configuré au Christ Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis. Il a été configuré au Christ pour enseigner, sanctifier et guider le peuple de Dieu.

 

En contemplant le ministère de saint Jean-Marie Vianney, nous devenons davantage conscients de la mission spécifique des prêtres. Et de la nécessité du sacerdoce ministériel au service du sacerdoce baptismal, du sacerdoce commun des fidèles. Il faut aimer, encourager, soutenir les prêtres. Il faut également faire entendre l’appel et créer les conditions favorables à l’éclosion et la croissance de nouvelles vocations de prêtres. N’oublions pas que c’est en famille que Jean-Marie Vianney a appris à aimer Dieu et son prochain : la famille est le berceau des vocations !

 

Alors, en cette année jubilaire, rendons grâce à Dieu qui ne cesse pas de prendre soin de nous ! Rendons-lui grâce pour le don qu’il nous fait de prêtres, destinés à soutenir chacun dans sa responsabilité, au sein d’un peuple tout entier consacré pour proclamer la Bonne Nouvelle !

 

+ Pascal ROLAND

Jubilé Ars Mgr Roland Chapelle du coeur