La mission de curé

Texte diffusé dans l’émission Libres propos sur RCF, le lundi 19 octobre 2015

 

 

Mgr Pascal Roland à Ars

 

Au cours du mois écoulé, comme la plupart de mes confrères évêques, j’ai eu l’occasion de procéder à l’installation de plusieurs curés. J’aime beaucoup ces célébrations d’installation. Elles me donnent d’être témoin du bel accueil réservé à un nouveau curé par toute une communauté paroissiale. Elles m’offrent aussi l’occasion d’exposer en quoi consiste la mission du curé.

Habituellement, je commence par indiquer que si je préside cette installation, c’est parce que le prêtre qui exerce la mission de pasteur d’une paroisse, l’exerce comme coopérateur de l’évêque, dans l’accomplissement de la mission apostolique confiée par le Christ. Je cite le concile Vatican II, qui enseigne que les prêtres assurent en quelque sorte la présence de l’évêque dans chacune des communautés chrétiennes (cf. Vatican II, Presbyterorum Ordinis, n° 2 et 5).

Puis j’aime faire référence à l’étymologie du mot curé. Peut-être savez-vous que celui-ci provient du terme latin cura, qui signifie soin, et par extension : administration, sollicitude, voire inquiétude et souci amoureux. Celui qui est nommé curé d’une paroisse reçoit donc la belle et lourde mission de prendre soin des paroissiens, avec sollicitude, inquiétude et souci amoureux. Ceci, bien sûr, afin de rendre présentes l’attention et l’action du Christ Bon Pasteur, qui prend soin de ses brebis, jusqu’à donner sa vie pour elles.

Ensuite je souligne généralement que, pour assurer sa triple mission d’enseigner, de sanctifier et de gouverner, le curé doit avoir à cœur de travailler en étroite collaboration avec ses frères prêtres, car, comme l’enseignait saint Jean-Paul II : « Le ministère ordonné est radicalement de « nature communautaire «  » et ne peut être rempli que comme « œuvre collective  » ». (Exhortation apostolique Pastores dabo vobis, n° 17).

Enfin, puisque je suis dans le diocèse du saint patron des curés, j’invite à se souvenir que  saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars déclarait à ses paroissiens : « Le prêtre n’est pas prêtre pour lui (…) Il est pour vous ». Le curé est en effet envoyé au service de ses frères pour aider chacun à grandir dans la sainteté et à exercer au mieux son sacerdoce baptismal.

Je ne manque pas d’insister sur le fait que le curé doit rassembler et faire vivre ensemble des personnes très diverses quant à l’âge, aux origines sociales, aux sensibilités, aux parcours spirituels, etc. Il doit être disponible à tous. Fidèle au Christ Bon Pasteur, au nom duquel il agit, il doit prendre spécialement soin des plus petits. Notamment les personnes malades et celles qui sont éloignées de la foi.

Alors si votre paroisse vient de recevoir un nouveau curé, accueillez-le bien ! Encouragez-le à vous donner le meilleur de lui-même pour que votre communauté paroissiale soit davantage missionnaire, afin que ceux qui, autour de vous, ne connaissent pas le Seigneur puissent le découvrir et l’aimer eux aussi !

 

+ Pascal ROLAND

 

Installation P. Martial