Journée de la vie consacrée : un appel à la sainteté !

Journée de la vie consacrée

 

Dans quatre jours, ce sera la journée de la vie consacrée, un rendez-vous important au cœur de toute une année dédiée à la vie consacrée. A cette occasion, dans beaucoup de nos diocèses, de nombreuses paroisses et communautés religieuses organiseront une animation, et cela souvent dès dimanche. C’est pourquoi aujourd’hui  je souhaite attirer votre attention sur la place capitale que tient la vie consacrée dans la vie de l’Eglise, pour le service de la mission commune des chrétiens dans le monde.

 

Les événements récents manifestent le déficit de sens offert par notre société occidentale. Ils  pointent le défi de la fraternité universelle, le besoin d’espérance, et la nécessité de témoins de la transcendance. Face à cela, la vie consacrée est un véritable trésor. Comme l’écrivait une instruction de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, en 2002, la vie consacrée  « annonce un mode de vie différent de celui du monde et de la culture dominante. A travers son style de vie et la recherche de l’Absolu, elle suggère une quasi-thérapie spirituelle pour les maux de notre temps. » (Instruction Repartir du Christ, n° 6, renvoyant à Vita consecrata n° 87).

 

Comme vous le savez, les consacrés ont librement adopté un mode de vie qui est hors du commun. Ils ont fait vœu de chasteté dans un célibat consacré pour Dieu. Ils ont fait vœu de pauvreté et d’obéissance. La plupart d’entre eux mène la vie communautaire avec des frères ou sœurs qu’ils n’ont pas choisis. Tous ont un souci du service des plus pauvres.

 

Que nous enseignent-ils donc par cette manière d’être ? Ils nous disent que « L’avidité des biens, la soif du plaisir, l’idolâtrie du pouvoir, c’est-à-dire la triple concupiscence qui marque l’histoire et qui est généralement à l’origine des maux actuels ne peut être vaincue que par la redécouverte des valeurs évangéliques de pauvreté, de chasteté et de service » (Instruction Repartir du Christ, n° 45, renvoyant à Vita Consecrata  n° 88-91).

 

Je vous engage à observer de plus près le témoignage des consacrés. Certes, ce témoignage nous dérange tous. Car il est un appel à la conversion, un appel à la sainteté ! Il nous invite à être plus étroitement configurés au Christ dans le mystère de sa vie donnée par amour.

 

Et puis, prions, d’une part, pour que les personnes consacrées soient fidèles à leur vocation propre ; d’autre part pour que nous sachions mieux apprécier leur témoignage de vie. Car les personnes consacrées sont témoins du Christ Ressuscité et annoncent le Royaume auquel tout être humain est destiné.

 

 

+ Pascal ROLAND

Evêque de Belley-Ars

Président de la Commission Episcopale pour la Vie Consacrée