Rentrée…

Après le temps des vacances estivales est venu celui de la rentrée : rentrée scolaire, rentrée du catéchisme, retour aux activités professionnelles, démarrage d’une nouvelle année pastorale… Ce moment est généralement un temps joyeux, caractérisé par la nouveauté. Ce sont des changements de personnes, de lieux, de rythmes, ouvrant sur des espaces à découvrir, avec des initiatives porteuses de promesses, des attentes stimulantes, même si ne sont pas absentes parfois aussi quelques craintes, des incertitudes et des difficultés.

Pour ma part, j’ai vécu une rentrée pleine d’espérance, dans le Pays de Gex, avec les huit séminaristes du diocèse . Tout d’abord, cela a été une joie de partager totalement les quatre jours de session de rentrée des jeunes adultes qui se disposent à devenir prêtres au service du Seigneur et de notre diocèse, car ceux-ci constituent un signe d’espérance pour l’avenir de l’Eglise dans les Pays de l’Ain. Il est essentiel d’apprendre à se connaître et de développer les liens de fraternité et de confiance réciproque qui doivent exister entre l’évêque et ceux qui seront demain ses proches collaborateurs. Comme il est également capital pour eux de s’accueillir mutuellement et de découvrir quelque chose de la mission dans laquelle ils vont s’insérer.

Mais il y a aussi les découvertes passionnantes que nous avons faites ensemble, à la rencontre des chrétiens de cette région de notre diocèse. Nous avons été témoins d’une belle vitalité de l’Eglise, notamment à travers deux inaugurations : l’inauguration d’une nouvelle école catholique à Divonne et l’inauguration d’une chapelle, avec la consécration d’un nouvel autel, à Gex.

Cette vitalité était largement perceptible également lors de la rencontre avec des chrétiens qui nous ont présenté les initiatives locales pour la nouvelle évangélisation particulièrement auprès des jeunes et des couples, mais également pour l’ensemble de la population au travers d’un journal de doyenné distribué à tous. Nous avons rencontré des hommes et des femmes profondément attachés au Christ et à son Eglise, généreux, enthousiastes, audacieux, qui continuent sur les traces de ceux qui les ont précédés, innovant pour répondre aux besoins de la mission.

La proximité de Genève nous a conduits à passer en Suisse et à opérer des visites intéressantes au Conseil ?cuménique des Eglises, et chez le nonce auprès des organismes de l’ONU. Ainsi nous avons été témoins du beau dialogue des chrétiens entre eux pour s’accueillir mutuellement et progresser vers l’unité reçue de Dieu. Nous avons pu constater comment l’Eglise, « experte en humanité » selon une juste expression de Paul VI, était présente auprès des responsables politiques et sociaux pour apporter sa collaboration active au bien commun.

Oui l’Eglise a de l’avenir devant elle, car « Jésus-Christ, hier et aujourd’hui, est le même, il l’est pour l’éternité » (Hébreux 13, 8).

+ Pascal Roland
Evêque de Belley-Ars