MESSAGE aux catholiques de Bourg et des environs du 29 août 2004

Plusieurs d’entre vous m’ont fait part de leur émoi à la suite de la découverte d’affiches placardées dans Bourg, gravement injurieuses envers la personne du Pape Jean-Paul II. Emanant du Mouvement raëlien, elles invitent les chrétiens à se faire « débaptiser ». L’année 2004 est déclarée « année de l’athéisme ».
Selon l’affiche, le moment serait donc venu d’apostasier sa foi !
Ce n’est pas la première fois que les raëliens s’en prennent à la religion catholique. Dans le Pays de Gex, il y a eu déjà de violentes campagnes demandant aux familles de ne plus envoyer leurs enfants au catéchisme. Dans plusieurs diocèses de France, on assiste aux mêmes entreprises. A Metz, le mouvement a même été condamné par le Tribunal de Grande Instance. Au mois de mai 2001, les Évêques de France avaient dénoncé « l’incitation à la discrimination » des tracts raëliens. Pour leur part, il y a trois ans, les Responsables catholiques de Genève avaient déposé une plainte contre les raëliens parce que l’association voulait faire inculper le Pape pour « crime contre l’humanité ».
D’une manière générale, depuis plusieurs mois, notre pays est le théâtre d’agressions caractérisées contre les religions. Les symboles religieux deviennent des cibles privilégiées : tombes dans les cimetières, synagogues, mosquées, églises, etc…
Je voudrais dire spécialement aux catholiques de Bourg de ne pas répondre à la violence par la violence, à l’injure par l’injure. S’il arrivait à l’un d’entre vous de découvrir à nouveau des affiches de ce genre, prévenez les Pouvoirs publics : Mairie ou Préfecture. Exprimez vos réactions auprès des Autorités civiles. Nous avons le devoir d’informer. C’est une manière de travailler à la paix et à la convivialité dans notre société. Cet événement montre que notre société actuelle est traversée par les courants les plus divers qui n’hésitent pas à s’attaquer publiquement aux personnes et à leur appartenance religieuse.
Il n’est pas inutile, en cette situation, de nous rappeler les toutes dernières paroles du Pape lors de son dernier pèlerinage à Lourdes : « La Vierge de Lourdes a un message pour tous : le voici : soyez des femmes et des hommes libres ! (…) Défendez votre liberté !  »

Quand notre Église est gravement injuriée, ne nous laissons pas impressionner. En de telles circonstances, nous devons resserrer les liens entre nous tous et nous soutenir mutuellement. Puisse notre foi se raffermir au contact des contradictions !
Mgr Guy-Marie Bagnard, août 2004