Le temps des changements

Église des Pays de l’Ain, dans cet avant-dernier numéro de l’année pastorale en cours, donne la première série des nominations. La seconde paraîtra en septembre.
À cette occasion, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous les prêtres qui sont concernés par ces changements. Je sais ce que représente comme arrachement – et donc comme épreuve – le fait de quitter un lieu où l’on a exercé une charge pastorale pendant des années. Des liens se sont créés. Avec le temps, ils se sont développés, approfondis. On est devenu « ami » avec beaucoup de ceux qui vivent dans les paroisses confiées.
Merci à vous, tous les prêtres, qui, cette année, connaissez un départ. Merci de l’avoir accepté et d’envisager la suite avec sérénité et dans la paix du coeur.
Merci de votre compréhension et de votre bienveillance vis à vis de l’Évêque et du Conseil Épiscopal. Cette année encore, nous avons fait ce qui était possible pour rendre à chacun moins lourde l’épreuve de ce changement. C’est dans cet esprit que beaucoup de démarches ont été entreprises avec les uns et les autres, avant qu’une décision ne soit prise. Merci à chacun d’avoir pris en compte le Bien commun du diocèse, d’avoir donné la priorité à l’évangélisation sur ses préférences personnelles.
Je tiens aussi à dire à tous ceux qui, dans le diocèse, continuent ce travail pastoral, souvent dans l’obscurité et sans toujours percevoir les résultats tangibles de leur action, ma vive et profonde reconnaissance. Qu’ils soient assurés de mon amitié et de ma prière fidèle.
À ceux qui sont éprouvés dans leur santé ou arrivent à l’âge de la retraite, merci de continuer un service allégé. Leur aide est précieuse, vu le petit nombre de prêtres en responsabilité.
Je redis à tous mon fraternel merci.

Mgr Guy-Marie Bagnard, 25 juin 2004