Edito : Merci à vous, prêtres nouvellement nommés – 29 juin 2007

Au moment où est publiée la première série des nominations – la seconde le sera en septembre – j’exprime ma gratitude à tous ceux qui reçoivent une nouvelle mission.

Le plus souvent, un changement provoque un arrachement des lieux et des personnes que l’on quitte, en même temps qu’il soulève une incertitude face aux personnes encore inconnues vers lesquelles la nouvelle mission envoie. Moment éprouvant où le coeur du prêtre sé détache et où il regarde l’avenir avec une pointe d’inquiétude !

L’Apôtre ne peut éviter de rencontrer ce genre d’épreuve. Chaque prêtre reçoit, à son ordination, « une mission d’ampleur universelle ». Ainsi s’exprime le Concile Vatican II. Pour les prêtres diocésains que nous sommes, cette mission recouvre concrètement les dimensions du diocèse. Et c’est bien la mission diocésaine que le prêtre est appelé à servir, au cours de sa vie de prêtre.

Le Conseil épiscopal s’efforce de correspondre aux désirs de chacun. Les démarches sont souvent très nombreuses avant qu’une décision ne soit prise ! Mais de fait, arrive le moment où il est nécessaire de trancher. Tout ne sera pas exactement comme on l’aurait souhaité. C’est alors que nous sommes tous renvoyés à l’Appel du Seigneur, auquel nous avons répondu, lors de l’ordination : « Me voici ! » Il s’agit de prendre en compte le bien commun, celui du diocèse, le bien de la mission qui dépasse notre personne.

Merci à vous tous, chers frères prêtres, d’avoir accepté d’accomplir ce nouveau pas dans un esprit d’abandon, avec la seule préoccupation de préparer le Royaume à venir et d’ouvrir les coeurs à la Parole du Seigneur dans ce diocèse de Belley-Ars.

C’est bien sur ce chemin que nous invite à marcher la démarche d’évangélisation dans laquelle nous sommes entrés depuis un an. Je reste avec vous sur cette route de la confiance et de la mission.

Mgr Guy-Marie Bagnard, 29 juin 2007