Edito : La remise des Actes : une démarche liturgique – 23 novembre 2007

La liturgie de ce dimanche 25 novembre 2007 va marquer une étape importante dans la vie missionnaire de notre diocèse. Entendons-nous bien ! La mission ne commence pas avec nous ! Elle est présente chez nous depuis des années… et même depuis des siècles. Si nous sommes chrétiens aujourd’hui, c’est grâce à l’action d’évangélisation de nos aînés. Nous sommes le fruit de cette oeuvre missionnaire.

Et c’est pourquoi l’ouverture à l’esprit missionnaire s’accompagne toujours d’une action de grâce : « Merci, Seigneur d’avoir mis sur mon chemin tous ceux qui m’ont appris à Te connaître : parents, amis, prêtres, témoignage des saints ! Merci Seigneur de m’avoir permis de découvrir Ton Visage et de devenir membre de cette grande famille qu’est l’Eglise ».

L’action de grâce est naturellement liée à un travail de mémoire. Pas seulement la mémoire de ceux que nous avons connus et qui nous ont ouvert le chemin de la foi par leur témoignage de vie et leur enseignement ; mais aussi la mémoire de nos origines chrétiennes qui nous fait remonter très loin en arrière, jusqu’aux Apôtres et aux premières communautés, celles qui ont commencé de diffuser le message évangélique et ont ouvert l’ère chrétienne. Il s’agit de les regarder vivre ; car leur proximité historique avec Jésus donne à tous leurs gestes une intensité qui nous dynamise encore aujourd’hui.

Leur ferveur dans la prière, leur intense communion fraternelle, l’audace de leur élan missionnaire pour annoncer le Christ nous communiquent l’enthousiasme des premiers commencements ; elle rallume en nous la flamme de la Foi ; elle donn un nouveau relief à la Personne du Christ ! Elle donne à son message une vitalité. Nous découvrons concrètement que l’Evangile, bien des siècles après, n’a rien perdu de sa jeunesse et de sa capacité à éclairer l’existence des hommes d’aujourd’hui !

Recevoir personnellement le livre des Actes des Apôtres est destiné à nous rappeler notre commune origine. Mieux encore, ce geste nous invite à nous laisser envahir par l’Esprit Saint. C’est Lui, l’Esprit, qui conduit la mission : Il en est l’âme ! Les Apôtres avaient bien recueilli les paroles de Jésus : « Je ne vous laisserai pas orphelins. Quand Il viendra, Lui, l’Esprit de vérité, Il vous rappellera tout ce que je vous ai dit ; Il vous conduira à la vérité tout entière. »

Au contact de la Parole de Dieu, nous sommes amenés à découvrir qu’elle n’a pas encore saisi toute notre vie. En chacun d’entre nous, il y a des espaces où elle n’a pas pris racine ! Comment aller plus loin ? En lisant les Actes des Apôtres, nous découvrons que les premiers chrétiens se sont évangélisés en évangélisant. C’est l’élan missionnaire, la transmission du message chrétien qui ont approfondi leur attachement au Christ et affermi entre eux le lien fraternel.

Les Actes des Apôtres, en nous mettant sous la lumière de l’Esprit Saint, nous ouvrent les portes de la mission.

Mgr Guy-Marie Bagnard, 23 novembre 2007