Sainte Jeanne de Chantal

Jeanne-Françoise Frémyot est née en 1572 à Dijon. Fille du président du Parlement de Bourgogne, elle est orpheline de mère à l’âge de 18 mois. En 1592, elle se marie avec Christophe de Rabutin, baron de Chantal. Ce couple très uni eut six enfants. Mais en 1601, son mari meurt d’un accident de chasse.

 

Jeanne de Chantal se révolte alors, déteste le malheureux meurtrier malgré lui et, au bord du désespoir, elle s’en remet à un confesseur rigoureux. En 1604, elle entend François de Sales prêcher un carême et reconnaît en lui le maître spirituel dont elle a besoin.

 

En 1610, ayant élevé et marié ses enfants, elle rejoint François de Sales dans son diocèse , et elle y fonde, sous sa direction, l’Ordre de la Visitation. Cet ordre voulait accueillir toutes les femmes quelle que soit leur condition : sans distinction de rang, jeunes ou veuves, de « faible complexion », refusant les grandes austérités (horaires des offices, mortifications corporelles ou alimentaires), recherchant l’accomplissement des voeux religieux dans l’ascèse de la fidélité au quotidien et la charité fraternelle.

 

François de Sales Jeanne de Chantal Visitation Sacré Coeur

François de Sales remet la règle de la Visitation à Jeanne de Chantal (Sacré Coeur – Bourg-en-Bresse)

 

Jeanne de Chantal fonda le premier couven13t  à Annecy en 1610. A partir de 1615, elle ouvre plusieurs fondations en France : Lyon, Moulins… Dans notre diocèse, elle crée trois Couvents de la Visitation : Belley (le 20 août 1622), Bourg-en-Bresse (le 19 mars 1627), Montluel (le 21 novembre 1640). Deux autres couvents seront fondés plus tard : à Seyssel, le 2 juillet 1651, et à Gex, en 1824.

 

En 1622, François de Sales mourut à Lyon. C’est à la Visitation de Belley, où elle était de passage, que Jeanne de Chantal apprit le décès de son père spirituel. Le corps du siant évêque fut ramené dans son diocèse, et le convoi funèbre fit une halte à Montluel, où une veillée fut organisée.

 

Jeanne de Chantal continua à visiter ses fondations et à maintenir vivante sa spiritualité dans son ordre.  Elle mourut à 69 ans, en 1641, à la Visitation de Moulins. Son corps fut ramené à Annecy, et le convoi funèbre fit également une halte à Montluel. A sa mort, l’Ordre de la Visitation comptait 87 couvents.

 

« Ah! disait-elle, si le monde connaissait la douceur d’aimer Dieu, il mourrait d’amour! ».

 

Canonisée en 1767, Sainte Jeanne de Chantal est aujourd’hui fêtée le 12 août.

 

 

Jeanne de Chantal Visitation Sacré Coeur