2.-DE 1790 A LA CREATION DU NOUVEAU DIOCESE (1822)

La Constitution civile du clergé, en 1790, réorganise, sans accord avec Rome, les diocèses de France sur la base des départements. Un évêque de l’Ain est élu en 1791, mais les prêtres non assermentés continuent à se rattacher clandestinement, jusqu’à la fin de la Révolution, aux anciens évêques.

Le Concordat de 1801 englobe le département de l’Ain, avec la Loire et le Rhône, dans le diocèse de Lyon, sous l’autorité du Cardinal Fesch, oncle de Napoléon. Le Pays de Gex fait alors partie du Département du Léman et est rattaché au diocèse de Chambéry. Cette organisation durera jusqu’en 1822. C’est pendant cette période que J.-M. Vianney (1786-1859) est envoyé à Ars par L’autorité diocésaine de Lyon.