Paroisse Pont-de-Veyle

Ouragan et brise légère.

Ces 2 termes sont donnés dans la Bible pour évoquer le Saint-Esprit. Il se présente le matin de la Pentecôte comme « un violent coup de vent » au point que la maison où se tenaient les Apôtres s’est mise à trembler. Mais il se présente aussi avec Elie sur la montagne sous l’aspect d’un « murmure d’une brise légère ». En ce 5Oème jour après Pâques, nous célébrons la fête de la Pentecôte. Nous savons, nous chrétiens que c’est le don de l’Esprit Saint aux apôtres puis à toute l’Eglise. Ils étaient tous là, la Vierge Marie, les apôtres, enfermés dans le Cénacle. Soudain, ils entendirent un bruit pareil à celui du vent, et ils virent des langues de feu se poser sur eux : « ils se mirent à parler en d’autres langues et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit », nous rapporte l’Evangile de cette Solennité de la Pentecôte.

 

Ainsi s’accomplit la promesse de Jésus : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage. » (Jn 15, 26). Depuis ce matin de la Pentecôte, à la suite des Apôtres, jeunes et anciens, habitants de tous les continents, de toutes les races, de toutes les cultures, quelque soit l’origine ou le milieu social, chaque disciple de Jésus est pris dans l’ouragan de l’Esprit Saint. Tous les chrétiens sont propulsés dehors pour témoigner des merveilles de Dieu. L’Esprit Saint ne veut pas que nous nous installions dans une Eglise « à air conditionné » selon l’expression du Saint Père. Notre pape François ne cesse de nous le rappeler : « nous avons à témoigner des merveilles de Dieu jusque dans les périphéries ». L’Esprit Saint qui nous est donné en vue de cette mission est comme un ouragan qui balaie toutes nos peurs. Parce qu’il est rempli de l’Esprit-Saint, le Chrétien n’est pas habité par la crainte du « qu’en dira-t-on ». Il ne se laisse pas impressionné par les sirènes du monde qui l’invitent à se taire. Parce qu’il a en lui le feu de l’Esprit-Saint, le disciple de Jésus révèle à ceux vers lesquels il est envoyé que le Christ est « le chemin, la vérité et la vie ». Que « nul peut aller au Père sans passer par Jésus ». Le Chrétien, habité de l’Esprit-Saint, témoigne de l’Espérance qui est en lui. Il est porteur d’Espérance. Il ouvre à chaque personne qu’il rencontre la voie qui mène au Salut. Le Chrétien, rempli de l’Esprit de Dieu, annonce l’Evangile de la Vie et de la Joie. Le Chrétien, rempli de l’Esprit-Saint, est bouillonnant de la vie même de Dieu, il ne peut tenir en place, il est prêt à remuer ciel et terre pourvu que le Règne de Dieu arrive… Bref, le Chrétien est un vrai ouragan !

 

Mais, en même temps, le Chrétien est « murmure de la brise légère ». Il est un homme de prière. Il sait que c’est dans le silence de la prière qu’il rencontre son Seigneur. Chaque jour, le Chrétien se retire tel Jésus dans la montagne ou Elie dans sa caverne. Et là, il parle à Dieu dans un coeur à coeur amoureux. Il scrute les Ecritures, il médite la Parole de Dieu, il chante les psaumes. Il laisse la Parole de Dieu prendre chair en sa propre chair. Dans le silence de son coeur, dans le silence d’une église, dans le silence d’un temps d’Adoration, le Chrétien se laisse aimer par Dieu. « Je l’avise et Il m’avise ! » dira le paysan d’Ars. Et le Saint Curé de commenter : « Je l’aime et il m’aime ! Comme c’est beau ! On n’a pas besoin de trop parler pour bien prier. On sait que le Bon Dieu est là dans son tabernacle, on se complait en sa Sainte Présence, c’est la plus belle prière celle-là ! ». La prière silencieuse est indispensable au missionnaire. Il n’y a que dans le « murmure de la brise légère » que Dieu peut opérer dans les coeurs et déverser les dons et les fruits de l’Esprit-Saint. Le Chrétien ne peut remplir le monde de Jésus s’il ne l’a pas déjà reçu au plus intime de son âme.

 

Que cette fête de la Pentecôte fasse de nous des brises légères pour vivre de Dieu et ravive en nous l’ouragan pour remplir la terre de la présence de Dieu !

 

Votre Curé, Père Olivier BARNAY +