Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Joie et sens de l’humour (Pape François)

Ce qui a été dit jusqu’à présent n’implique pas un esprit inhibé, triste, aigri, mélancolique ou un profil bas amorphe. Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour. Sans perdre le réalisme, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance. Être chrétien est «joie dans l’Esprit Saint» (Rm 14, 17), parce que « l’amour de charité entraîne nécessairement la joie. Toujours celui qui aime se réjouit d’être uni à l’aimé […]. C’est pourquoi la joie est conséquence de la charité»[99]. Nous avons reçu la merveille de sa Parole et nous l’embrassons « parmi bien des tribulations, avec la joie de l’Esprit Saint » (1 Th 1, 6). Si nous laissons le Seigneur nous sortir de notre carapace et nous changer la vie, alors nous pourrons réaliser ce que demandait saint Paul : «Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur, je le dis encore, réjouissez-vous» (Ph 4, 4).123. Les prophètes annonçaient le temps de Jésus que nous sommes en train de vivre comme une révélation de la joie : «Pousse des cris de joie, des clameurs» (Is 12, 6). «Monte sur une haute montagne, messagère de Sion ; élève et force la voix, messagère de Jérusalem» (Is 40, 9). «Que les montagnes poussent des cris, car le Seigneur a consolé son peuple, il prend en pitié ses affligés» (Is 49, 13). «Exulte avec force, fille de Sion ! Crie de joie, fille de Jérusalem ! Voici que ton roi vient à toi : il est juste et victorieux, humble» (Za 9, 9). Et n’oublions pas l’exhortation de Néhémie : «Ne vous affligez point : la joie du Seigneur est votre forteresse !»

Pape François