Faire grandir la communion missionnaire

 

Ma dernière lettre pastorale avait pour titre « Le défi de l’évangélisation ». La précédente s’intitulait « Servir la fraternité ». Le présent livret maintenant offert à votre méditation individuelle et collective vous propose d’approfondir ces thèmes de l’évangélisation et de la fraternité. Il vise à renouveler la vie paroissiale en profondeur pour assurer une annonce plus joyeuse et plus dynamique de Jésus Christ et de son Evangile de Vie.

 

Vous m’entendez fréquemment répéter que le premier témoignage à donner est celui de la communion fraternelle, puisque Jésus nous enseigne : « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13, 35). Par cet enseignement, Jésus nous manifeste que la fraternité n’est pas une option, mais constitue notre identité et caractérise notre mission.

 

D’ailleurs, vous savez par expérience que l’un des premiers reproches fait à une communauté paroissiale est le manque de charité entre ses membres et à l’égard des autres. Ce que nous prêchons n’est recevable et crédible qu’à condition d’être mis en pratique et donné à voir dans nos relations concrètes. A l’inverse, nous entendons fréquemment aussi des personnes témoigner que l’accueil simple et joyeux qui leur a été fait dans la communauté paroissiale leur a permis de trouver leur place et de progresser dans la foi chrétienne.

 

L’Eglise est une communion missionnaire ou bien elle n’est pas ! Aussi devons-nous convertir notre manière de vivre. Nous avons à vaincre l’individualisme qui gangrène nos sociétés modernes et abandonne sur le bord de la route les personnes les plus fragiles. Celui-ci atteint également nos communautés paroissiales, nos communautés religieuses et notre presbyterium. Il y a urgence, car toute la société est en attente de salut et a besoin de notre témoignage !
Dans les pages qui suivent vous trouverez matière à réflexion pour progresser dans la conversion qui nous est demandée à tous. Pour commencer, il y a la Parole de Dieu à méditer dans les Ecritures. Puis vous trouverez l’enseignement du Magistère universel et les orientations épiscopales données à travers mes lettres pastorales. Suivront la vie de témoins célèbres de l’histoire de notre diocèse et enfin la présentation d’initiatives locales.

 

Je rêve de voir se multiplier des fraternités locales missionnaires, avec des rencontres sur le modèle de ce que vous propose le livret en page 6. Il s’agit d’ajouter à cela : un partage des joies et des peines ; la convivialité autour d’une tasse de café ou d’un repas partagé ; enfin une action de charité de proximité vis-à-vis de personnes en situation de souffrance (voir Mathieu 25, 31-46).

 

Je ne doute pas que vous saurez vous réunir pour travailler avec ce livret et qu’en vous laissant conduire par l’Esprit Saint vous mettrez en œuvre des actions concrètes qui feront grandir la communion missionnaire.

 

+ Pascal Roland
Evêque de Belley-Ars