Assises diocésaines de l’Immobilier : point d’étape un an après

Fin décembre 2017 était lancée la démarche des Assises diocésaines de l’immobilier. Après un peu plus d’une année, où en sommes-nous dans la mise en œuvre de cette démarche ? Fin décembre 2017 était lancée la démarche des Assises diocésaines de l’immobilier. Après un peu plus d’une année, où en sommes-nous dans la mise en œuvre de cette démarche ?

Les éléments décrits ci-dessous donnent un aperçu des travaux du CAI (Comité de Assises de l’Immobilier) depuis sa création en mai 2018, à la suite de la réunion de lancement des Assises. Les travaux de ce Comité concernent les projets d’investissement immobilier dans les paroisses et au niveau global du diocèse ; le sanctuaire d’Ars est soumis à un régime particulier concernant le financement de ses investissements immobiliers, et n’est donc pas repris ici. Ces éléments seront présentés lors de la prochaine réunion du Conseil Presbytéral, en présence des doyens, le 7 mars.

 

L’église Notre-Dame de Beynost

Bilan à fin 2018

En fin d’année 2018, au terme d’environ six mois de fonctionnement, un premier groupe de projets « importants » (montant unitaire supérieur à 25 k€) a été recommandé par le CAI, concernant les paroisses :

• 1ère tranche de l’aménagement de la maison paroissiale à Belley (début de réaménagement de l’ancienne école Louis Chambard pour y créer des locaux pastoraux).

• Mise aux normes de la chapelle des Vennes à Bourg

 

Le montant total correspondant (429 k€) a été validé par le Conseil Diocésain pour les Affaires Economiques lors de sa réunion du 10 janvier 2019. En accord avec les procédures applicables dans le diocèse, le Collège des Consulteurs a été réuni le 13 février 2019, et a confirmé son accord pour l’engagement du projet de Belley (pour la totalité du projet, sous réserve de la validation définitive, après appel d’offre, pour les tranches ultérieures).

 

A ces projets s’ajoutent une série de projets de montant unitaire plus réduit (inférieur à 25 k€), ainsi que le montant des dépenses à réaliser au titre des projets autorisés antérieurement. L’ensemble représente un montant prévisionnel de 726 k€.

 

Budget d’investissements immobiliers pour 2019

1- Paroisses

Afin de définir le budget d’investissements immobiliers des paroisses pour l’année 2019, ont été ajoutés trois projets dont la préparation des dossiers est largement avancée et devrait permettre une autorisation en milieu d’année 2019 :

• Réhabilitation de l’église de Saint-Maurice-de-Beynost (139 k€)

• Réaménagements liturgiques dans l’église Saint-Pierre Chanel (15 k€)

• 1ère tranche du réaménagement de la cure de St-Genis-Pouilly (locaux pastoraux), pour 276 k€

On arrive ainsi à une prévision globale de 1 156 k€ pour l’année 2019.

Le tableau ci-dessous indique, en regard des dépenses budgétées, les sources de financement prévues pour permettre ces dépenses.

 

 

Il y a lieu de noter qu’au cas où « l’annuité moyenne d’emprunt » (170 k€) n’est pas consommée, le montant correspondant est reportable ; cette remarque explique le montant élevé d’emprunt prévu en 2019 (434 k€), après deux années pratiquement sans emprunt.

 

La Cure de Saint-Genis-Pouilly

 

2- Diocèse

En 2018, compte-tenu des difficultés de financement, un nouveau projet a été préparé pour la maison diocésaine, permettant une réalisation étalée dans le temps en fonction des possibilités d’engagement de dépenses (contrairement au projet d’origine, nécessitant un engagement complet dès le lancement).Ce nouveau projet a été soumis au CAI en fin d’année seulement. Il n’a pas donné lieu à recommandation en raison d’un délai trop tardif.

Une première tranche pourrait être débloquée prochainement pour réaménager des logements dans l’aile Nord du bâtiment Saint-Nicolas, pour un montant de 294 k€.

Conclusions et perspectives pour les mois à venir

Plusieurs dossiers sont en cours d’élaboration, à des stades divers (réflexions initiales, chiffrage des avant-projets, …). Le Conseil de Programmation, en charge de planifier les différents projets en fonction des capacités de financement, se réunit deux fois par an (juin et décembre).

Ces dossiers concernent près d’une dizaine de paroisses dans le diocèse, et ils s’ajoutent au nouveau projet de maison diocésaine.

La diversité des projets présentés et étudiés illustre la prise en compte et l’appropriation  progressive de la démarche par les communautés paroissiales, avec la constitution de projets « au service de la fraternité », comme le souhaitait notre évêque lors du lancement des Assises. Nous sommes maintenant engagés dans une démarche de long terme, qui se développera avec l’implication des communautés pastorales.

 

Bertrand Lapostolle

Président du comitédes Assises de l’Immobilier

 

 

Le Comité des Assises de l’Immobilier (CAI) a pour mission de coordonner la politique immobilière diocésaine de manière à favoriser la mise en oeuvre de la lettre pastorale Servir la Fraternité. Il traite les demandes paroissiales pour la préparation des dossiers, suit leurs dossiers et fait des recommandations. Enfin, il participe à la formation des référents immobiliers. Il se réunit pour cela une fois par mois.

Membres :

• M. Bertrand LAPOSTOLLE, Président

• Général Gilles BARRIÉ

• Mme Caroline BELAT, secrétaire

• M. Jacques BOURGEOIS

• M. Michel DELERS, membre du bureau

• Mme Peggy GRANDE, membre du bureau

• M. Louis JACQUES LE SEIGNEUR, économe diocésain

• P. Christian JOSSELIN, chancelier

• Le secrétaire du conseil presbytéral

• Mme Colette RIGOLLET, responsable de l’équipe d’accompagnement des prêtres aînés