Paroisse Montréal-la-Cluse

Père Marie-Joseph Lagrange

Les figures de saints ne manquent pas dans notre diocèse. Nous pensons peut-être spontanément à Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars ; à Saint Vincent Depaul, qui fut curé de Châtillon sur Chalaronne ; à Saint Pierre Chanel, 1er martyre d’Océanie, né à Cuet ; à Bienheureuse Sr Rosalie Rendu, de Confort, à Saint Anthelme, évêque de Belley au 12ème siècle, pour ne citer que ceux-là.
Un autre témoin, « en cours » de béatification est né à Bourg en Bresse, le 7 mars 1855. Il s’agit du Père Marie-Joseph Lagrange, fondateur, en 1890 de l’école biblique française de Jérusalem.
Le frère espagnol dominicain Manuel Rivero qui a prêché la retraite diocésaine des prêtres cette semaine est le vice-postulateur de la cause de béatification du Père Marie-Joseph Lagrange. Alors, forcément, il a longuement abordé cette figure. Marie-Joseph Lagrange est le pionnier en ce qui concerne l’étude scientifique de la Bible. Il a étudié les langues orientales et étudiait toujours un texte biblique dans le contexte dans lequel il avait été écrit. Il s’est fait aussi archéologue et disait que les paysages de la Terre Sainte sont le 5ème Evangile. Travailler la Bible de cette manière là n’était pas forcément bien reçu à son époque et cela lui a valu de nombreuses interdictions de publication. Mais, le Père Lagrange a toujours obéi, sûr que le temps et l’Esprit Saint feraient leur œuvre. Aujourd’hui, « des chrétiens de sensibilité traditionnelle l’invoquent parfois comme un homme de foi et de fidélité au Magistère au grand étonnement de ceux qui connaissent les difficultés qu’il a rencontrées en son temps, en raison de son attachement à « la Vérité en marche » (Manuel Rivero).
Je retiens aussi sa dévotion à la Vierge Marie. Il écrivait sur toutes ses pages « Ave Maria ».
Que le processus de béatification en cours nous permette de redécouvrir cette belle figure de notre diocèse.
(Vous pouvez aller voir le site : https://www.mj-lagrange.org/)

Alain RAYMOND