Paroisse Pont-d'Ain

« Heureux, vous les pauvres »

Est-il possible d’entretenir un rapport d’habitude avec la parole de Dieu ? de ne pas être renversé de manière nouvelle ? de s’habituer au renversement qu’elle opère ? Nous savons bien que non. Et les Béatitudes que nous lisons ce dimanche chez Luc nous frappent de ce point de vue particulièrement. L’évangéliste Luc n’édulcore pas la réalité concrète, décrite dans toute son âpreté. Jésus s’adresse à de « vraies gens » aux prises avec de vraies injustices sociales. Ils sont pauvres, ils crèvent de faim, ils sont accablés de malheur… et sont déclarés heureux.

Qui peut encore s’adresser ainsi aujourd’hui aux hommes, aux femmes, aux enfants noyés dans la précarité, aux oubliés de nos trottoirs et de nos écrans ? Jésus seul ose, et les mots prononcés – « Heureux, vous les pauvres » – sont d’abord des paroles de reconnaissance. Vous êtes les heureux car le Père vous a déjà reconnus comme ceux qui accueillent son Fils parce qu’ils ne sont pas remplis d’eux-mêmes. Vous êtes les frères dont le Fils est venu partager la vie. Rejetés, ignorés, les inutiles du monde sont les aimés du Père. Vous êtes les heureux de n’être pas assez repus pour vous isoler dans votre satiété, vous êtes les heureux de n’être pas saturés de biens à protéger. Vous êtes les heureux dont Dieu ne se détourne pas. Vous recevrez le Royaume et vous connaîtrez la joie.

Qu’attend-il celui qui croit posséder le monde ? Qu’espère t-il celui que sa gloire aveugle ? Quel malheur de ne pas espérer la joie, d’être sourd à la Parole qui transforme nos existences en chemin de disciple, avec et pour les autres !

(Prions en Eglise)

 

Feuille paroissiale

PtdAin FP 17 Fev 2019 (double « clic » gauche pour ouvrir le fichier)