Paroisse Pont-de-Vaux

« VEILLEZ EN TOUT TEMPS ! »

 

Dans l’évangile de ce 33ième Dimanche du temps ordinaire, Jésus annonce son retour glorieux à la fin des temps. Des signes imprévisibles et terrifiants précèderont ce jour, de « honte et de déchéance » pour les impies, mais de salut pour les justes dont les noms seront inscrits dans le Livre de Vie. Tandis que les grands luminaires perdront leur éclat et que les puissances célestes s’ébranleront, la Gloire de Jésus, Fils de l’Homme et Grand Prêtre à jamais, resplendira sur tout l’univers. Ce sera alors la délivrance de « ceux qui ont l’intelligence », souligne la première lecture. En effet, ces derniers auront mené leur vie sur terre en conformité avec la Parole de Dieu qui, seule, ne passe pas. Grâce à leurs bonnes œuvres, ils brilleront comme la splendeur du firmament.

 

L’annonce que fait Jésus ne vise pas tant la connaissance des signes précurseurs de son retour glorieux ni les délais y afférents, mais l’attitude que doivent adopter les disciples dans l’attente de ce jour. « Veillez en tout temps », leur dit-il en substance, « car vous ne savez ni le jour ni l’heure ». C’est en faisant montre d’une conduite irréprochable qu’ils se prépareront au mieux à cette rencontre ultime avec le Seigneur.

 

Frères et sœurs, le retour glorieux du Christ à la fin des temps n’est pas une simple hypothèse mais une certitude. Dans le credo, nous proclamons « qu’il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts ». Plutôt que de céder à la peur, en pensant à ce jour, laissons jaillir en nous  la bienheureuse espérance de notre salut. Car, « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés ». Par le sacrifice suprême de son Fils, il a scellé définitivement le salut de l’humanité toute entière. A nous de l’accueillir en nous attachant à la Parole de Dieu qui « nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété » (Tite2, 12).

 

Comme des veilleurs qui attendent l’aurore, redoublant de vigilance et de sobriété car ce jour arrivera sans délais. Etre vigilant « signifie faire ici et maintenant la chose juste, comme si elle devait être accomplie sous les yeux de Dieu » (Benoît XVI). C’est, en d’autres termes, parler et agir en tout temps comme il convient quand on est sous le regard de Dieu. Ne nous laissons donc pas engourdir par les passions et les réalités passagères de ce monde, mais laissons nous guider sur la chemin de la vie par La Parole qui ne passera pas.

 

Père Davy  †