Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Le Royaume du Christ et la « royauté » de l’homme

Le Christ est monté sur la croix comme un roi unique : comme l’éternel témoin de la vérité. « Je ne suis né et ne suis venu que pour cela : pour rendre témoignage à la vérité » (Jn 18, 37). Ce témoignage est la mesure de notre œuvre. La mesure de la vie. La vérité pour laquelle le Seigneur a donné sa vie — et qu’il a confirmé par sa résurrection — est la source fondamentale de la dignité de l’homme.

 

Ce royaume du Christ, comme l’enseigne le Concile Vatican II, se manifeste dans la « royauté » de l’homme. Il faut qu’à cette lumière, nous sachions participer à tous les secteurs de la vie contemporaine et les modeler. A notre époque, il ne manque pas, en effet, de propositions adressées à l’homme, il ne manque pas de programmes qu’on invoque pour son bien. Sachons les revoir selon la dimension de la pleine vérité sur l’homme de la vérité confirmée par les paroles et par la Croix du Christ ! Apprenons à bien les discerner !

 

Ce qu’ils déclarent est-ce à la mesure de la vraie dignité de l’homme ? La liberté qu’ils proclament sert-elle la royauté de l’être créé à l’image de Dieu, ou, au contraire, prépare-t-elle sa privation ou sa contrainte ? Par exemple, l’infidélité conjugale, même sanctionnée par le divorce, ou le manque de responsabilité à l’égard de la vie conçue, même si la technique moderne enseigne les méthodes pour s’en débarrasser, servent-ils la vraie liberté de l’homme ou expriment-ils sa dignité? Il est certain que le « permissivisme » moral ne se base nullement sur la dignité de l’homme et qu’il n’éduque pas à celle-ci.   

 

Saint Jean Paul II