Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

La prière est l’arme contre le Grand Accusateur

« La prière est l’arme contre le Grand Accusateur » François invite  les catholiques à conclure leur chapelet quotidien par l’ancienne invocation Sub Tuum Praesidium et par la prière du pape Léon XIII à l’archange saint Michel « qui nous protège et nous aide dans la lutte contre le mal ».

 

 

Le 11 septembre dernier, dans son homélie matinale à Sainte-Marthe, le pape, visiblement marqué par les attaques dont il est l’objet depuis plusieurs semaines, avait rappelé que « la prière est l’arme contre le Grand Accusateur » qui « parcourt le monde en cherchant comment accuser ». La prière Sub Tuum Praesidium (« Sous l’abri de ta miséricorde ») est une des plus anciennes antiennes mariales de l’Église, connue depuis au moins le IIIe siècle. Elle se récite ainsi :

« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve,
mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie.
Amen. »

 

 

« Soyez notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon »

Quant à la prière à saint Michel, il s’agit d’un exorcisme composé par Léon XIII (1878-1903) après une vision au cours de laquelle il a entendu Satan demander 100 ans au Christ pour détruire l’Église. Elle a été récitée à la fin de chaque messe jusqu’à la réforme conciliaire issue de Vatican II.

Cette prière se récite ainsi :

« Saint Michel Archange, défends-nous dans le combat et sois notre protecteur contre la méchanceté et les embûches du démon. Que Dieu lui commande, nous t’en supplions ; et toi, Prince de la Milice céleste, par le pouvoir divin qui t’a été confié, précipite au fond des enfers Satan et les autres esprits mauvais qui parcourent le monde pour la perte des âmes. » Pape François