Paroisse Pont-d'Ain

Le grand mystère du merci

Jésus nous a tout donné « au point de faire de son corps et de son sang un sacrement et de rassasier de sa propre chair les brebis qu’il a rachetées », disait saint Grégoire le Grand. Depuis plusieurs dimanches, le discours sur le « pain de vie » nous introduit au mystère de son amour. Dans la prière et la mission, Jésus est constamment uni au Père. Dans les épreuves ou face à ses ennemis, Jésus se réfère toujours à lui. De son côté, le Père aime aussi le Fils parce qu’il donne sa vie et accomplit pleinement sa volonté. Le Fils lui permet de s’unir à quiconque désire partager son amour. Chaque fois que nous célébrons l’eucharistie, nous sommes appelés à partager nos vies. La messe ne répète pas seulement un rite. Elle rappelle que le Christ est passé librement de la vie à la mort pour que nous puissions passer de toutes nos petites morts à sa vie à lui ; d’une conduite irréfléchie à l’accomplissement de la volonté du Père. Les paroles de Jésus «Vous ferez cela en mémoire de moi » prennent ici tout leur sens. Chacun est invité à imiter ce que Jésus est en train de faire et à offrir sa propre vie pour les autres et par amour du Père. Dans la prière et le quotidien de nos vies, nous recevons du Christ le don de nous unir au Père et de puiser à la source de son amour. Tant d’idoles exigent que l’homme se couche à plat ventre devant elles ou qu’il se sacrifie pour nourrir des dieux préfabriqués comme l’argent, le plaisir ou le paraître. Le Dieu de l’Alliance ne nous demande rien de tout cela. À l’inverse, il se donne lui-même en nourriture et nous fait revivre. Sa grâce n’attend d’autre réponse que notre merci.

(Prions en Eglise)

Feuille paroissiale

PtdAin FP 19 Aout 2018 (double « clic » gauche pour ouvrir le fichier)