Paroisse Pont-de-Veyle

Action de grâce

Ce sont ces 3 mots qui peuvent résumer les sentiments qui nous habitent au terme de cette année de pastorale au moment où nous faisons les bilans des différentes réalités de la paroisse, des services, des mouvements. Cette période est propice à un regard dans le rétroviseur : Que s’est-il passé cette année ? Cette période est une période d’attente : Nous attendons les résultats des différents examens et concours qui ont ponctué le mois de juin. De ces résultats dépend l’avenir proche de nos enfants et petits-enfants : Où seront-ils au mois de septembre ? Dans quelle université, dans quelle école, dans quelle ville… et même, dans quel pays ?

 

Pour nous, communauté paroissiale de Pont de Veyle, avant de prendre mi-juillet un rythme de croisière estivale, prenons aussi le temps de l’action de grâce pour cette année de pastorale qui s’achève. Parce que l’on ne peut tout dire ou tout écrire, je retiendrai ici 3 points qui ont marqué cette nouvelle année.

 

Tout d’abord, j’en retiens un élan missionnaire qui s’est inscrit, par exemple, dans la méthode de travail du Conseil Pastoral de Paroisse. Celui-ci en effet, à chaque rencontre, a pris le temps d’une réflexion sur le thème de l’Evangélisation. Nous avons décidé très concrètement de nous interroger sur l’aspect missionnaire de notre paroisse. Ainsi, répondant à la devise épiscopale de notre Evêque « Allez proclamer l’Evangile ! », avons-nous abordé la question de la catéchèse (comment sensibiliser parents et enfants ?). De cet échange est né l’idée de contacter par téléphone toutes les familles qui ont fait baptisé leurs enfants il y a 5, 6, 7… 7 ans.

 

De ces contacts, est né un nouveau groupe de catéchisme à St André d’Huiriat. Composé de 7 à 8 enfants, ce groupe se réunit chaque semaine dans la salle de catéchisme qui a retrouvé sa vocation. Nous rendons grâce pour le fruit de ce travail de prospection. Nous bénissons Dieu pour ces nouveaux enfants qui ont entendu parler de Jésus-Christ cette année. Certes, il s’agit d’un petit effectif aux vues des nombreux coups de fils qui ont été donné mais peu importe le nombre, pourvu que l’Evangile soit annoncé ! Notre réflexion s’est portée aussi sur tous les petits actes d’évangélisation que nous pouvons poser au jour le jour. De beaux échanges entre les membres du Conseil ont pu mettre au grand jour de beaux exemples… Enfin, notre Conseil Pastoral a réfléchi à la préparation au Mariage, à l’accueil des couples et à leurs suivis… Là encore, des idées ont germé et l’année de Pastorale 2018-2019 s’annonce riche en ce domaine !

 

D’autre part, de l’année qui s’achève je retiens ici la Consécration de la Paroisse au Sacré-Cœur de Jésus le 3 juin 2018 et l’intronisation de la statue du Sacré-Cœur dans l’église de Grièges. Cet événement est la suite logique de la consécration de nos clochers au Cœur Immaculé de Marie le 13 mai 2017 et notre engagement à une prière continuelle pour la France. Je veux rendre grâce ici pour l’enrichissement de la vie spirituelle de notre communauté paroissiale. Peu à peu nous gagnons en profondeur – il reste du travail, certes ! – mais cela se vérifie par le silence dans nos églises avant, pendant et après la Sainte Messe, l’assiduité à l’Adoration du mercredi matin et celle de la nuit de prière pour la France tous les mois. J’atteste que ma grâce curiale me donne de voir la beauté des âmes des brebis de ce groupement paroissial dans les entretiens personnels que nous pouvons avoir, le nombre de confessions qui va croissant, les témoignages des uns et des autres glanés ici ou là. La conséquence de cette vie spirituelle de notre paroisse est la grâce de l’unité et de communion qui se fortifie les uns avec les autres.

 

3ème action de grâce : notre pèlerinage paroissial dans les 11 clochers de notre groupement. Au-delà des merveilles que nous avons pu découvrir, c’est le climat de fraternité et d’amitié que je retiens. Tel un cortège de mariage, les voitures se sont suivies au son des klaxons de villages en villages ! Le temps du repas de midi, les échanges gratuits entre nous, l’accueil de nouveaux paroissiens au cours de cette journée mais aussi tout au long de l’année. Cette journée du lundi de Pentecôte fût, en définitive, le révélateur des liens personnels qui se vivent tout au long de l’année, au fur et à mesure des rencontres gratuites ou formelles. Pour ces petits points qui cachent tous les autres ou les expriment, nous rendons grâce au Seigneur par l’intercession de la Vierge Marie. Que Dieu bénisse notre communauté paroissiale avant qu’elle ne se disperse pour l’été !        

 

Votre Curé, Père Olivier BARNAY +

 

« La paroisse est la fontaine du village
où tout le monde vient étancher sa soif…
»
St Jean XXIII