Paroisse Montréal-la-Cluse

Saint Jean-Baptiste


Dans les célébrations liturgiques de l’année, nous fêtons trois naissances : celle de la Vierge Marie, le 8 septembre ; celle de Jésus à Noël, et, six mois plus tôt, le 24 juin, celle de Jean-Baptiste. C’est dire l’importance de la figure de Jean-Baptiste pour l’Eglise. Tout d’abord, voici un petit enfant qui vient réjouir un vieux couple, un bébé que l’on n’attendait plus, et dont Jésus dira un jour que nul n’est plus grand que lui. Ensuite, la grandeur de Jean-Baptiste ne sera pas de marcher à la suite de Jésus… mais de marcher devant lui. Jusque dans la mort violente, Jean précédera celui dont il a préparé le chemin. Jean-Baptiste est humble : « Lui (Jésus), il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue » (Jn 3, 30). Jean-Baptiste est celui qui conduit à Jésus, il fait des disciples à Jésus. A sa suite, nous aussi, osons conduire à Jésus. Et, les vacances qui approchent sont peut-être une excellente occasion pour cela.

Alain RAYMOND