Paroisse Pont-d'Ain

Mot du Curé

Jésus compare le Royaume de Dieu à la croissance d’une semence. Il voit dans ce phénomène une image de l’amour qui l’anime. Le grain semé, tout petit et vulnérable qu’il soit, va porter du fruit de manière incompréhensible. De même, la parole du Christ rejoint nos profondeurs et nous transforme. De même encore, l’amour qui se donne, de proche en proche, construit une communion où tous trouvent une place, comme les oiseaux du ciel dans les branches issues du grain de moutarde. Celui qui a semé a commencé par préparer soigneusement le terrain. Mais, pour ce qui concerne la croissance elle-même, Jésus insiste sur l’attitude indispensable de confiance : « Il ne sait pas comment ». Pendant que la semence germe et croit, ce n’est pas le moment de mesurer la profondeur des racines, ni de vérifier la présence des grains dans l’épi. La succession des transformations nous échappe.

Dans nos vies, combien y a-t-il de transformations impossibles à prévoir ? Le Royaume de Dieu, la présence du Christ dans nos vies, transparaît dans ces multitudes de petites transformations inespérées, indiscernables et souvent inexplicables. Le Royaume de Dieu est en germination. Le Royaume de Dieu, c’est la vie avec Dieu, la vie en Dieu, dans la lumière et l’amour de Dieu. L’évangélisation du monde a commencé avec un petit groupe ; elle s’est élancée, dans le souffle de la Pentecôte, à la conquête du monde, et elle a fait le tour de la planète. Aujourd’hui, c’est maintenant le temps de la nouvelle Evangélisation, de la germination. La moisson sera abondante, elle est en germination mais les ouvriers n’ont jamais été aussi peu nombreux. Mais, dans une société toujours pressée, il faut prendre notre temps. Il faut prendre notre temps pour l’autre et pour soi-même. Lorsque nous sommes pressés, même pour faire le bien, nous n’engendrons souvent que la tristesse par la précipitation et l’inattention. De la même manière que les fleurs des champs ne peuvent pousser qu’au soleil et à la pluie, notre vérité ne peut mûrir que dans la bonté et la compréhension de l’autre. C’est en prenant le temps d’écouter vraiment l’autre, c’est là que l’on fait germer le Royaume de Dieu. C’est en prenant le temps de la réflexion, de la méditation, que nous pouvons vivre pleinement et intensément.

Le Royaume de Dieu est en train de grandir. Sachons le regarder d’un œil neuf. Ce qui est important se cache dans ce qui est banal, dans le quotidien, dans les petits gestes de tous les jours. Quelles transformations dans ma vie me donne confiance que le grain pousse tout seul ? Qu’est-ce qui m’aide à discerner ce qui est bon, ce qui donne du sens à ma vie, à celle des autres ? Sachons regarder d’un œil neuf. «  On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les jeux » Saint Exupéry.

Père Aimé Fulbert OWAH, Curé

Feuille Paroissiale

PtdAin FP 17 Juin 2018 (double « clic » gauche pour ouvrir le fichier)