Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

«L’évangélisation ne se fait pas dans un fauteuil»

«L’évangélisation ne se fait pas dans un fauteuil», en se basant sur des «théories», mais en laissant faire l’Esprit Saint. Le style juste consiste à aller vers les personnes et à être proches d’elles, en partant toujours des «situations concrètes»: presque «un corps à corps» que l’on livre avec la vie et la parole.

C’est un «traité» simple et direct sur l’évangélisation qu’a proposé le Pape François.

«Après le martyre d’Etienne, une grande persécution éclata à Jérusalem : les chrétiens étaient persécutés et les disciples se dispersèrent un peu partout, dans toutes les régions de la Judée, de la Samarie». C’est précisément «ce vent de la persécution» qui a fait que «les disciples sont allés plus loin». C’est à partir «d’une persécution, d’un vent» que «les disciples apportèrent l’évangélisation».

François a indiqué «trois mots-clés» pour comprendre jusqu’au bout le sens et la manière de l’évangélisation. Avant tout, a-t-il souligné, «c’est l’Esprit qui pousse» et «dit à Philippe “Pars”, premier mot; “approche-toi”, deuxième mot; et troisième mot, “pars de la situation concrète”». C’est exactement «par ces trois mots que se structure toute l’évangélisation». C’est l’Esprit, en effet, «qui commence et soutient l’évangélisation».