Nos paroisses : des lieux vivants et accueillants

 

À Montréal-la-Cluse nous essayons de vivre au mieux de manière fructueuse le temps du dimanche, avant, pendant ou après l’office par des actions ponctuelles ou occasionnelles, dans notre foyer, qui est notre lieu de rassemblement. Nous avons la chance d’avoir ce lieu central : les gens savent où est la messe et une fois par an, on se retrouve pour la messe du dimanche dans un village pour la fête patronale.

 

L’accueil

Comme dans une maison, le prêtre nous accueille quand nous arrivons pour la messe. Et puis tous les premiers dimanches du mois, un apéritif est servi après la messe. On fait connaissance, on accueille les nouveaux. Parfois un paroissien fête un anniversaire.A chacun d’entre nous d’aller rencontrer une personne qui nous est étrangère.

 

Appelés à relire la parole

Une fois par mois, nous pouvons venir partager la Parole de Dieu avec le diacre Pierre Davienne. C’est un temps de parole, d’échange sur l’évangile du jour. Nous sommes actuellement une quinzaine de personnes et le groupe s’agrandit petit à petit.

 

 

 

Partage et convivialité

Pendant l’office, des musiciens, des plus jeunes aux plus âgés, accompagnent la chorale et donnent une joie communicative. Deux fois par mois, les plus petits enfants sont pris en charge par les jeunes de l’aumônerie jusqu’à la prière universelle. Les jeunes parents peuvent ainsi se sentir à l’aise. Les jeunes de l’aumônerie animent aussi la messe chaque mois.

Et puis pour la Toussaint, chacun était invité à écrire son prénom sur une étiquette à coller sur soi. Au cours de la célébration, le prêtre nous a demandé de souhaiter la fête à ses voisins en les nommant, puisque c’est la fête de tous les saints !

 

Temps d’ouverture aux autres et évangélisation

Chacun de nos villages est appelé à organiser un temps pour une rencontre entre paroissiens et gens du village. Ce fut le cas récemment à Geovreissiat : un samedi avec un rallye découverte suivi d’un pique-nique et achevé par une messe. Ce temps est envisageable un dimanche.

Le dimanche 17 décembre, la lumière de Bethléem a été apportée et partagée par les scouts : une occasion supplémentaire d’inviter largement !