La joie du dimanche en famille

 

Dimanche n’est pas un jour comme les autres. La famille est réunie, pas forcément au complet, mais réunie.

 

Après une matinée plus ou moins grasse (et chacun n’a pas la même notion de grasse matinée…), la messe lance les festivités. Tous en voiture, avec aubes et instruments de musique quand c’est au programme ! Beau moment partagé avec nos frères et sœurs en Christ, retrouvailles des amis et discussions joyeuses sur le parvis de l’église.

 

En rentrant, quand Alexis est présent, il nous incite, souvent avec succès, à faire un détour pour « acheter une petite pâtisserie », tradition qu’il souhaite importer de son centre…

 

En semaine, les repas sont pris à la cuisine, mais le dimanche, occasion de partager un repas parfois amélioré, nous nous installons dans la salle à manger et nous mettons en pratique notre dicton favori : «  une p’tite messe, un p’tit apéro ! ». Une belle nappe, des serviettes assorties et nous trinquons à Jésus, à la famille et aux retrouvailles de week-end.

 

En général, nous prenons le temps de manger, et chacun a le temps de parler de sa semaine passée ou de ses projets pour la semaine à venir. Nous concluons par un café et de petits chocolats dans le salon.

 

Quelques jeux de société, quelques discussions, un peu de travail, une petite balade à pied ou un petit film si le temps ou le courage ne s’y prête pas. Le dimanche touche à sa fin avec les départs, parfois moins joyeux, des étudiants, batteries familiales rechargées pour une nouvelle semaine.

 

Ces moments partagés, renouvelés toutes les semaines, sont des petits bonheurs tout simples, qui font partie du ciment qui nous unit. Quand l’un d’entre nous n’est pas présent physiquement, il sait ce qui se passe pour le reste de la tribu à la maison, et nous sommes en communion.

 

Famille Rousseau