Ecologie et eucharistie

 

Dimanche matin, j’ai rendez-vous avec un ami, Jésus. Il me parle de ma vie à travers les textes bibliques et les Evangiles. Il m’aide à me poser, prendre le temps, discerner ce qui est bien dans ma vie et ce qui est à améliorer. Aller à la messe, c’est ainsi avoir rendez-vous avec moi-même, mon moi intérieur. L’offrande d’un peu de mon temps à Dieu me permet de le remercier pour la vie qu’il me donne et surtout pour la beauté du monde.

 

Longtemps j’ai remercié Dieu pour sa création à l’occasion de randonnées ou de contemplations des beautés de la nature, émerveillé par un paysage ou touché par le plaisir fugace de la rencontre avec un animal farouche. Depuis plusieurs années le discours et les actions de l’Eglise pour la prise de conscience des enjeux et défis écologiques pour l’avenir de l’homme sur notre petite planète renforcent ma foi et ma volonté de m’investir dans l’Eglise.

 

Ainsi le pape François nous rappelle : « Les chrétiens savent que leurs devoirs à l’intérieur de la création et leurs devoirs à l’égard de la nature et du Créateur font partie intégrante de leur foi. […] Donc, c’est un bien pour l’humanité et pour le monde que nous, les croyants, nous reconnaissions mieux les engagements écologiques qui jaillissent de nos convictions. » (Laudato Si’, § 64).

 

Cette encyclique sur l’écologie nous apporte également des éclairages très riches sur le sens du dimanche et sur l’Eucharistie : « Le dimanche est le jour de la résurrection, le « premier jour » de la nouvelle création… L’être humain tend à réduire le repos contemplatif au domaine de l’improductif ou de l’inutile, en oubliant qu’ainsi il retire à l’œuvre qu’il réalise le plus important : son sens.» ( § 237).

 

 

Le paragraphe sur le sens de l’Eucharistie m’a personnellement beaucoup apporté sur ce sujet complexe et mystérieux jusqu’alors incompris. « Dieu fait homme, se fait nourriture pour sa créature… Il a voulu rejoindre notre intimité à travers un fragment de matière… L’Eucharistie unit le ciel et la terre, elle embrasse et pénètre toute création. […]  L’Eucharistie est aussi source de lumière et de motivation pour nos préoccupations concernant l’environnement, et elle nous invite à être gardiens de toute la création. » (§ 236).

 

Voici pourquoi j’apprécie d’aller à la messe le dimanche matin. Laudato Si’ m’a aidé à mieux comprendre le sens de l’Eucharistie et à y voir une célébration de la vie et de la création. Ma vie quotidienne et ma vie professionnelle entrent enfin en résonance avec ma vie intérieure et spirituelle. Mes actions sont en phase avec mes convictions. L’office dominical est pour moi un appel à la contemplation, la communion ; un ressourcement qui révèle le sens et fixe le cap à suivre, nourrit mon dimanche et ma semaine, en me donnant la force nécessaire pour tenter de mettre mes pas dans ceux du Christ.

 

 Pascal J. de Germagnat