Paroisse Ars

13 février 1818 : il y a 200 ans, saint Jean-Marie Vianney arrivait à Ars !

 

Que s’est-il passé le 13 février 1818 ? Ce jour-là, il y a eu dans notre diocèse un événement, en apparence anodin, mais qui a eu d’immenses conséquences. Ce jour-là, monsieur Jean-Marie Vianney, jeune prêtre de 32 ans, est arrivé dans le village d’Ars.

 

On connaît bien la scène : il venait à pied d’Ecully, avec une charrette, quelques meubles, quelques livres. Il cherche le chemin du village, et un jeune berger, Antoine Givre, le lui indique. Saint Jean-Marie Vianney lui répond : « Tu m’as montré le chemin d’Ars, je te montrerai le chemin du Ciel ». 200 ans plus tard, nous allons évidemment nous souvenir de cet événement, si petit, mais qui porte encore des fruits aujourd’hui pour le village d’Ars, pour notre Diocèse et pour l’Eglise universelle.

 

Pour fêter cet anniversaire, le diocèse a pèleriné vers Ars, le samedi 10 février, pour la 30e marche des vocations. Le dimanche 11 février, nous avons célébré la fête de l’arrivée du saint Curé. Le diocèse publie aussi un livret sur le « Dimanche, jour pour le Seigneur », disponible dans toutes les paroisses. Les 200 ans de l’arrivée de Jean-Marie Vianney sont une bonne occasion pour réfléchir au sens du dimanche dans nos paroisses, en prenant comme modèle le saint curé d’Ars, mais aussi Vincent de Paul, Sr Emmanuelle, St François, Don Bosco….

 

Et puis, pour ceux qui n’ont pas pu participer à la marche des vocations : une seconde marche des vocations aura lieu le 1er mai 2018, avec des diocèses d’Auvergne-Rhône-Alpes et de Bourgogne. Retenez déjà cette date !

 

Plusieurs propositions, pour fêter ces 200 ans de l’arrivée de Jean-Marie Vianney chez nous. Il a su montrer le chemin du Ciel au petit berger et à une foule d’autres personnes : demandons-lui son aide pour que nous aussi, nous sachions devenir de véritables disciples-missionnaires et montrer le Ciel à ceux qui nous entourent !