Paroisse Pont-d'Ain

Mot du curé

C’est bientôt Noël, les textes d’aujourd’hui nous invitent à nous réjouir .Avec le prophète Isaïe, St Paul et la Vierge Marie, nous exultons de joie et nous nous réjouissons à l’avance de la Bonne Nouvelle annoncée. Avec Jean-Baptiste, préparons le chemin du Seigneur et préparons nos cœurs à l’accueillir.

« Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur… » Au cœur de ce temps de l’Avent, ce dimanche de la joie, ce dimanche de « Gaudete », oriente nos cœurs, Seigneur, vers cette attitude fondamentale de l’existence chrétienne qu’est la joie. Non pas la gaité inconsciente ou l’optimisme béat, car dans notre monde, ce serait de l’inconscience, mais la joie profonde de l’assemblée des croyants. Cette joie naît de la découverte de l’amour de Dieu, de l’écoute de la parole, de la lecture dans nos vies des signes de l’Esprit. Oui, Dieu nous aime et par son Esprit Saint il est à l’œuvre dans nos vies, et nous contribuons à la construction du Royaume de Dieu. Voilà la source de la joie authentique du disciple du Christ. Cette joie c’est le signe de notre foi. Le chrétien se doit d’être un homme joyeux.

Le passage de la première épître de Paul aux Thessaloniciens (2ème lecture) est comme un carnet de route pour les disciples que nous sommes…à commencer par la première phrase: « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance: c’est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. » Quand Paul écrit cela aux Thessaloniciens, c’st qu’ils en ont bien besoin: ils sont dans une situation difficile car ils sont rejetés par les juifs de leur ville, et St Paul lui-même devra fuir Thessalonique.

Et cette joie profonde dans laquelle  nous devons vivre, elle est en lien avec l’événement qui est l’horizon final de nos vies: la venue de notre Seigneur Jésus Christ. « Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle: tout cela , il l’accomplira. » Oui, la source de notre joie, c’est l’attente confiante et active de la venue du Christ dans notre monde, dans nos cours, de son retour dans la gloire, ce que nous célébrons à chaque eucharistie:  » Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus, nous célébrons ta résurrection, nous attendons ta venue dans la gloire. » Pour Paul, c’est cette venue du Christ qui est l’horizon de toutes ses pensées et qui doit orienter toute la vie chrétienne. C’est ainsi le but du chemin qui nous indique quel chemin nous devons parcourir.

Dans quelques jours, nous allons fêter Noël. Tout est prévu pour que ce soit un » Noël de rêve »: cadeaux, réveillon, illumination de nos rues… Mais le risque est grand d’oublier Celui qui est à la source de cette fête. Et c’est là, dans le désert de nos vies, qu’il nous faut réentendre ce message de Jean-Baptiste:  » Au milieu de vous se tient Celui que vous ne connaissez pas ». Notre mission, c’est de révéler cette présence du Christ, dans notre monde. Les plus beaux cadeaux, les plus fastueux réveillons ne peuvent pas vraiment nous combler. C’est seulement auprès du Seigneur que nous trouverons la vraie joie. Nous te demandons Seigneur de faire de nous un peuple joyeux de ta présence et de ton amour. Toi seul peux nous aider à évangéliser Noël car tu es le principal acteur.

Père Aimé Fulbert OWAH, Curé

Feuille Paroissiale

PtdAin FP 17 Dec 2017 (double « clic » gauche pour ouvrir le fichier)