Paroisse Viriat

Ouvrons nos coeurs

Mon frère, ma soeur!

 

Le premier et deuxième dimanche de l’Avent, nous avons été sensibilisés pour être éveillés, puis nous avons médité sur la conversion des coeurs, en vue de modeler selon l’Évangile notre regard sur nos frères et soeurs, Le troisième et quatrième dimanche nous avons goutté la joie de la proximité de la nativité de notre Seigneur : le divin enfant.

 

Ce changement de regard sur les autres est une attitude nouvelle, qui favorise l’ouverture du coeur à l’accueil de Dieu qui nous arrive avec joie et paix à NOËL.

 

La joie est l’ orientation de la troisième lumière sur notre cheminement vers la crèche de Bethléem. Cette joie et cette paix qui nous viennent de NOEL, sont l’expression de la miséricorde de Dieu, qui vient nous libérer du mal. Cette libération est possible si chacun de nous fait une libre adhésion au « projet d’Amour » que nous apporte Jésus et participe à la construction d’un monde nouveau, un monde fraternel et solidaire.

 

L’unité retrouvée au sein de notre « unité pastorale » qui nécessite encore beaucoup d’efforts pour être consolidée, prend racine dans ce projet de Paix et d’Amour que nous apporte « Emmanuel : ce Dieu avec nous ».

 

Le temps d’Avent nous est proposé par l’Église, pour un ressourcement, afin de mieux nous préparer à accueillir le Fils de Dieu qui vient habiter nos coeurs. Chacun est appelé à un retournement sur soi. C’est-à-dire se regarder soi même et changer sa manière de penser, de regarder et d’agir vis – à – vis des autres, mais aussi de soi-même.

 

Nous sommes appelés, en notre qualité de baptisés à être porteurs et semeurs de joie dans nos différents milieux de vie. Car nous dit le Christ : « vous êtes le sel de la terre – vous êtes la lumière du monde ». En communiquant la joie aux autres, nous illuminons le monde et construisons le royaume de Dieu, voilà comment vivre NOEL.

 

Mon frère, ma Soeur ! Habillons-nous de mille couleurs pour communiquer l’amour et la joie autour de nous, Et ouvrons nos coeurs pour accueillir davantage ce « divin enfant » qui est déjà parmi nous dans l’Évangile, l’Hostie et à travers nos frères et soeurs. Bénissons notre DIEU, Vive NOEL !

 

YA GILBERT