Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Combien d’entre vous se rappellent de la date de leur baptême ?

La plus belle exhortation que nous pouvons nous adresser mutuellement est celle de nous rappeler toujours de notre baptême. Je voudrais vous demander : combien d’entre vous se rappellent de la date de leur baptême ?

Ne répondez pas, parce que certain éprouveront de la honte ! Réfléchissez-y et si vous ne vous en souvenez pas, vous avez aujourd’hui un devoir à faire à la maison: va voir ta mère, va voir ton père, ta tante, ton oncle, ta grand-mère, ton grand-père et demande-leur : «Quelle est la date de mon baptême?». Et ne l’oublie plus ! Est-ce clair ? Vous le ferez ? L’engagement d’aujourd’hui est d’apprendre ou de se rappeler de la date de son baptême, qui est la date de la renaissance, qui est la date de la lumière, qui est la date où — je me permets d’utiliser un mot — nous sommes nés contaminés par la lumière du Christ.

Nous sommes nés deux fois : la première à la vie naturelle, la deuxième grâce à la rencontre avec le Christ, sur les fonts baptismaux. Là, nous sommes morts à la mort, pour vivre en fils de Dieu dans ce monde. Là, nous sommes devenus humains comme nous ne l’aurions jamais imaginé. Voilà pourquoi nous devons tous diffuser le parfum du Chrême, par lequel nous avons été marqués le jour de notre baptême. En nous vit et œuvre l’Esprit de Jésus, premier-né de nombreux frères, de tous ceux qui s’opposent au caractère inéluctable des ténèbres et de la mort. Quelle grâce quand un chrétien devient vraiment un «christo-phore», c’est-à-dire un «porteur de Jésus» dans le monde!                            

 

Pape François