Paroisse Pont-de-Veyle

La dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.

 

Sacré Coeur Paray Marguerite-Marie Miséricorde

 

Lorsque Jésus apparaît à Sainte Marguerite-Marie Alacoque en Juin 1675 à Paray-le-Monial, Il demande à cette petite religieuse de la Visitation d’instituer la solennité du Sacré-Cœur de Jésus dans toute l’Eglise universelle. Ainsi, nous célébrerons cette belle Fête le vendredi 23 juin prochain, soit le 3ème vendredi après la Pentecôte. Il est une tradition dans l’Eglise de nommer le mois de juin : le mois du Sacré-Cœur de Jésus. Il y a quelques semaines nous avons eu la joie de recevoir chez nous les reliques de Sainte Marguerite-Marie. Il nous a été rappelé cette parole que Jésus lui a adressé : « Mon Divin Cœur est si passionné d’Amour pour les hommes, et pour toi en particulier, que ne pouvant plus contenir en lui-même les flammes de son ardente charité, il faut qu’il les répande par ton moyen. ». Chacun de nous, par l’intermédiaire de Sainte Marguerite-Marie, avons donc reçu cette mission divine de répandre l’Amour du Cœur de Jésus dans le monde. Prier le Sacré-Cœur de Jésus n’est pas un acte de piété sorti des armoires poussiéreuses de nos grands-mères ! Prier et faire aimer le Sacré-Cœur de Jésus c’est répondre à ce grand cri d’amour que nous adresse le Seigneur dans toute la Bible et à travers les apparitions dont celles de Paray-le-Monial en particulier.

 

« Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour. Et pour reconnaissance  je ne reçois de  la plupart que des ingratitudes, par leurs irrévérences et leurs sacrilèges, et par les froideurs et les mépris qu’ils ont pour moi dans ce Sacrement d’amour. Mais ce qui m’est encore le plus sensible est que ce sont des cœurs qui me sont consacrés qui en usent ainsi… » (Jésus à Ste Marguerite-Marie). Nous voulons, chrétiens, donc, amis intimes du Seigneur, répondre à cet appel. C’est ainsi qu’en fondant la Garde d’Honneur, le 13 mars 1863 au monastère de la Visitation de Bourg-en-Bresse, Sœur Marie du Sacré-Cœur BERNAUD se sentait pressée de trouver un moyen de répondre au psaume 68: ‘J’ai cherché des consolateurs et je n’en ai pas trouvé. La Garde d’Honneur veut ainsi répondre aux désirs du Cœur de Jésus exprimés à Ste Marguerite-Marie. Mais sa fonction propre est, à l’imitation de la première Garde d’Honneur: Marie, Jean et Marie-Madeleine au pied de la Croix, d’offrir à Dieu le Père, surtout pendant l’heure de présence, le Sang et l’Eau jaillis du Cœur blessé de Jésus, pour les besoins de l’Eglise et le salut des pécheurs.

 

Cadran garde d'honneur

 

Nous n’offrons pas seulement nos actions, paroles, pensées, travaux, joies et peines… aussi parfaitement soient-ils accomplis. Mais nous unissons cette offrande de notre quotidien au Sacrifice de Jésus, seul digne de la Majesté divine, comme l’a développé Vatican II (en particulier Lumen Gentium N°34). Les membres de la Garde d’Honneur acceptent une heure par jour (celle qui leur convient). Au commencement de cette Heure de Garde, sans être obligés de rien changer à leurs occupations ordinaires, ils se rendent, en esprit, au Poste d’amour, le Tabernacle (appelé Pôle d’attraction par Jean-Paul II dans Mane Nobiscum Domine N°18); là ils offrent à Jésus leurs actions, leurs souffrances, leurs pensées, leurs affections et le désir qu’ils éprouvent de consoler son Cœur par leur amour. Des chrétiens de toutes conditions sont fiers d’être Gardes d’Honneur. Ainsi des adultes (Evêques, prêtres, Séminaristes, Religieux ou laïcs), des jeunes ou même des enfants soutenus par leurs parents ou un éducateur… tous demandent à s’engager dans cette belle oeuvre. Cela n’est pas nouveau puisque Don Bosco lui-même souhaitait que la Garde soit établie dans toutes ses institutions… Parmi les saints et bienheureux de la Garde figurent tous les Papes depuis le Bienheureux Pie IX à Pie XII, saint Jean COMBONI (le grand Missionnaire de l’Afrique), la Bienheureuse Marie du Divin Cœur DROSTE VON VISCHERING (qui est à l’origine de la consécration du monde au Sacré Cœur par Léon XIII), le Bienheureux Marcel CALLO… sans oublier la Bienheureuse Mère Marie de Jésus DELUIL-MARTINY (une Marseillaise béatifiée par Jean-Paul II, qui propagea ardemment la Garde d’Honneur comme Première Zélatrice, avant de fonder la congrégation des Filles du Cœur de Jésus)… et tant d’autres !  Puissions-nous emboîter le pas de ces saints en devenant, à notre tour, de fervents Gardes d’honneur du Sacré-Cœur de Jésus. L’association est présente dans le monde entier (350 centres en Pologne, des dizaines de milliers d’associés en Colombie…); en France, elle est encouragée par plusieurs Evêques, dont le nôtre !

 

Votre Curé, Père Olivier BARNAY +