Paroisse Montrevel-en-Bresse

Fête Dieu – Solennité du corps et sang du Christ

 

La fête du Saint-Sacrement

 

  1. Origine de la Fête du Saint-Sacrement

L’origine de la fête du Saint sacrement remonte au XIII° siècle. Jusque-là il n’y avait ni office ni exposition du Saint sacrement. On conservait seulement la Sainte réserve pour les mourants et les malades. C’est encore actuellement la situation dans l’Église orthodoxe. La fête du Corpus Christi (Fête Dieu) est apparue au XIII° siècle à la suite d’une vision qu’a eu vers 1210 une religieuse, sainte Julienne de Cornillon, du diocèse de Liège. Le premier formulaire d’une messe en l’honneur du Saint sacrement a été composé en 1246 dans le diocèse de Liège. Puis on a utilisé un nouveau formulaire, œuvre de saint Thomas d’Aquin.

 

  1. Histoire de la fête du Saint-Sacrement

Le pape Urbain IV en 1264 rendit la fête du Saint sacrement obligatoire pour l’Église universelle, mais cette fête a eu de la peine à s’imposer chez les évêques et les théologiens. Puis elle est devenue une fête très populaire, très célèbre en Espagne. Elle a été supprimée dans les pays protestants, mais cependant gardée par l’Église anglicane. Cette fête était appelée fête du Corpus Christi ou fête du Saint Sacrement. Le nom de Fête Dieu n’existe qu’en français.

Même si après la mort d’Urbain IV la célébration de la fête du Corpus Domini se limita à certaines régions de France, d’Allemagne, de Hongrie et d’Italie du nord, ce fut un autre Pape, Jean XXII, qui en 1317 lui redonna cours pour toute l’Eglise. Depuis lors, la fête connut un développement merveilleux, et elle est encore très appréciée du peuple chrétien.

 

Fête du corps et du sang du Christ

  1. Sens de la Fête du corps et du sang du Christ

Depuis la réforme liturgique du concile Vatican II la Fête Dieu est appelée « Fête du Saint sacrement du corps et du sang du Christ ». La Fête du Corps et du Sang du Christ commémore l’institution du sacrement de l’eucharistie. Elle est un appel à approfondir le sens de l’eucharistie et sa place dans notre vie. Cette fête est la célébration du Dieu d’amour qui se révèle en donnant son corps et son sang, en se donnant à nous comme nourriture de vie éternelle. Le sens de la fête du corps et du sang du Christ est un peu différent de celui de la Fête Dieu qui était plus centrée sur l’adoration de la présence réelle du Christ.

 

  1. Messe de la Fête du corps et du sang du Christ

La messe de la Fête du corps et du sang du Christ (fête de Corpus Christi) est dite en ornement blanc. La procession a presque complètement disparue. On fait souvent la première communion le jour de la fête du corps et du sang du Christ.

 

  1. Date de la Fête du corps et du sang du Christ

La date de la Fête du corps et du sang du Christ (fête de Corpus Christi), comme la date de la Fête du Saint sacrement ou la date de la Fête Dieu, est en principe le jeudi qui suit la fête de la Sainte Trinité c’est-à-dire soixante jours après Pâques. Mais en France depuis le concordat de 1801 et dans plusieurs pays la Fête du corps et du sang du Christ est repoussée au dimanche qui suit la Sainte Trinité en vertu d’un indult papal pour permettre la participation de tous les fidèles. En effet ce jeudi n’est pas un jour férié en France alors qu’il l’est dans certains pays comme la Belgique, la Suisse, certaines parties de l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, le Portugal, l’Espagne.

Source et plus de renseignements : cybercure.fr

 

« Voici le Corps et le Sang du Seigneur, la coupe du Salut et le pain de la Vie.

Dieu immortel se donne en nourriture pour que nous ayons la Vie éternelle. »