Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Nous laisser bouleverser par la «tendresse de Dieu»

Un «dialogue à trois» doit voir participer chacun de nous à un face à face avec Jésus et l’adultère — pécheresse, mais victime par excellence des «cœurs de pierre» — pour nous laisser bouleverser par la «tendresse de Dieu» qui, comme ce fut le cas pour les deux disciples d’Emmaüs, nous «réchauffe le cœur» et nous ouvre les yeux. Une forte invitation à ne pas se laisser enfermer dans la «rigidité», qui nous conduit même à «nous boucher les oreilles et à grincer des dents» pour ne pas laisser passer l’Esprit Saint, a été lancée par le Pape.

«La semaine dernière, nous avons réfléchi sur le fait d’être chrétiens» et «nous avons vu que le chrétien est un témoin d’obéissance», précisément comme Jésus qui a obéi jusqu’à la mort, à la mort sur la croix». Et «aujourd’hui, la première lecture nous faire voir un autre témoin d’obéissance en Etienne» (Ac 7, 51-8, 1). Il est «persécuté, accusé avec la même méchanceté que celle avec laquelle Jésus l’a été pour avoir dit la vérité, pour avoir été témoin de l’obéissance». Et cela «me fait penser à différentes façons de ne pas comprendre la parole de Dieu, car ceux qui lapidèrent Etienne ne comprenaient pas la parole de Dieu». Ainsi, le Pape a d’abord proposé l’exemple des «disciples d’Emmaüs», qui «ne comprenaient pas et étaient sur la route.