Paroisse Saint-Denis-lès-Bourg - Péronnas

Constance et consolation

Nous pourrions définir la constance également comme de la patience : c’est la capacité de supporter, de porter sur les épaules, «sup-porter», de rester fidèles, également quand le poids semble devenir trop lourd, insoutenable et que nous serions tentés de juger négativement et d’abandonner tout et tous.

La consolation, en revanche, est la grâce de savoir saisir et montrer dans chaque situation, également dans celles les plus marquées par la déception et la souffrance, la présence et l’action pleine de compassion de Dieu. Or, saint Paul nous rappelle que la constance et la consolation nous sont transmises de manière particulière par les Ecritures (v. 4), c’est-à-dire par la Bible.

En effet, la Parole de Dieu, en premier lieu, nous conduit à tourner notre regard vers Jésus, à mieux le connaître et à nous conformer à Lui, à Lui ressembler toujours davantage. En deuxième lieu, la Parole nous révèle que le Seigneur est vraiment «le Dieu de la constance et de la consolation» (v. 5), qui reste toujours fidèle à son amour pour nous, c’est-à-dire qui est constant dans l’amour pour nous, qui ne se lasse jamais de nous aimer ! Il est constant: il nous aime toujours!  Et il prend soin de nous, en pansant nos blessures par la caresse de sa bonté et de sa miséricorde, c’est-à-dire qu’il nous console.   

 

Pape François