La théorie Aristotélicienne de la Causalité

 

Philosophie:

Trois Grandes Thématiques de Philosophie:

Aristote:

La théorie Aristotélicienne de la Causalité:

Causes intrinsèques et extrinsèques:

Causes singulières, universelles génériques et universelles spécifiques:

 
Philosophie:

 

 La philosophie, du grec ancien, composé de Philien: »amour » et de Sophia: « Sagesse » ou « savoir », signifie littéralement; « l’amour de la sagesse. » C’est une activité et une discipline existant depuis l’antiquité en Occident et en Orient, se présentant comme un questionnement, une interprétation et une réflexion sur le monde et l’existence humaine. Différents buts peuvent lui être attribués: La recherche de la vérité; la méditation sur le bien, le beau, le juste; la quête du sens de la vie et du bonheur.  Platon disait: « Désir de connaître et amour de savoir, ou philosophie, c’est bien une même chose »  Cicéron disait: « La philosophie n’est rien d’autre que l’amour de la sagesse. » 

 

Trois Grandes Thématiques de Philosophie:

 

La vision cosmocentrique: (Philosophie Antique): Centré sur l’univers, sur la réalité de l’univers.

La vision théocentrique: (Philosophie Médiévale): Vision qui prend Dieu pour centre, qui rapporte tout à Lui.

La vision anthropocentrique: Philosophie Moderne et Contemporaine): Doctrine ou attitude philosophique qui considère l’homme comme le centre de référence de l’univers.

 

Aristote:

 

(-384- -322) est philosophe grec de l’Antiquité. Avec Platon, dont il fut le disciple à l’Académie, il est l’un des penseurs les plus influents que le monde ait connus. Il est aussi l’un des rares à avoir abordé presque tous les domaines de connaissance de son temps: biologie, physique, métaphysique, logique, poétique, rhétorique et de façon ponctuelle l’économie. Chez Aristote, la philosophie est comprise dans un sens plus large: elle est à la fois recherche du savoir pour lui même, interrogation sur le monde et science des sciences.

 

La science comprend pour lui trois grands domaines: 

 Science spéculative ou théorique: Elle constitue la meilleure utilisation que l’homme puisse faire de son temps libre. Elle est composée de la « philosophie première » ou métaphysique, de la mathématique, et de la physique, appelée aussi philosophie naturelle.

Science Pratique: Elle est tournée vers l’action (praxis) est le domaine de la politique et de l’éthique.

Science productive: Elle couvre le domaine de la production de quelque chose d’extérieur à l’homme. 

 

 

La théorie Aristotélicienne de la Causalité:
 

 La Cause: La cause c’est « ce qui est à l’origine de quelque chose ». »Ce qui fait qu’une autre chose est »; « Ce qui justifie l’existence d’autre chose ». La théorie aristotélicienne de la causalité distingue quatre types de causes:

 

La Cause Matérielle ( De quoi est faite la réalité ?) : Il s’agit de la plus inaccessible, la moins connaissable, bien qu’elle soit en même temps la plus évidente, La matière et  la forme sont fondues dans la substance composée. Et s’il est possible à l’intellect de l’homme de dégager la forme de la matière, ce qui rend la connaissance possible, il ne lui est pas possible d’envisager la matière seule, pure. 

La Cause Formelle (Qu’est ce qui fait qu’une chose est telle chose ? l’essence de cette chose) : La forme d’un objet n’est pas sa forme géométrique; c’est sa définition, ce qui le rend définissable. Exemple: Ce qui différencie un homme d’une statue qui le représenterais, c’est la possession d’une âme. Plus que ses caractères physique, c’est la possession de cette faculté qui va permettre de définir l’homme; ainssi, l’âme est la forme du corps. La forme d’une oeuvre d’art, c’est l’idée qu’en a l’artiste. Elle est d’une importance capitale dans la théorie de la connaissance d’Aristote.

La Cause Efficiente: (Ce qui produit ou modifie la chose) : Aristote définit la cause efficiente comme « Le principe premier d’où part le changement ou la transformation. La philosophie présocratique affirmait (Héraclite et notamment Cratyle) qu’il était impossible de connaître quoi que ce soit, du fait que toute chose est en mouvement permanent. C’est pourquoi Platon proposa sa théorie des Formes ou Idées, immuables. Pour Aristote le mouvement n’est pas chaotique, mais obéit lui aussi à des lois: l’univers accessible aux sens est donc connaissable en lui-même.Le mouvement reflète, chez Aristote, une acceptation beaucoup plus large que celle communément acceptée aujourd’hui: Il ne s’agit pas seulement d’un changement de lieu. Des phénomènes comme la génération et la corruption sont aussi pour Aristote, des formes de mouvement. ainsi, la croissance d’un enfant d’un oeuf, ou la décomposition de cadavre de ce même oiseau, sont des formes de mouvement.

 

 En bref, un mouvement et n’importe quel changement, ou, dans son vocabulaire, un devenir. 

Devenir relatif: Devenir est relatif dans le cas ou quelque chose devient.

Exemple: L’homme devient musicien.

Devenir absolu: Devenir est absolu lorsque quelque chose apparaît ou disparaît (génération ou corruption)

Exemple: Le bloc de marbre devient une statue (génération); le condamné à mort deviens un tas de cendres (corruption)

 

La cause efficiente n’est pas seulement une explication du changement dans les étants, mais aussi une explication de leur existence même; les choses sont  ce qu’elle sont parce que l’existence leur est apportées de l’extérieur. Ce qui donne l’existence (Dieu) est alors nommé cause efficiente.

 

dans le cas de la cause efficiente, on pourrait distinguer la cause principale de la cause instrumentale. Exemple:Si un peintre peint un tableau, la cause efficiente principale est le peintre. Cependant, il a utilisé un pinceau et ses connaissances de peintures. Ces derniers ne forment pas un cinquième type de cause, mais ils font partie de la cause efficiente que l’on nommera cause efficiente instrumentales. Les causes efficientes instrumentales sont rattaché à la cause efficiente principale.

Exemple: Le pinceau est considéré comme une cause efficiente du tableau seulement si le peintre peint en l’utilisant, car le pinceau ne fait pas le tableau seul.

 

 La Cause Finale ( En vue de quoi la chose est faite) : raison d’être de la chose, ce en vue de quoi elle existe. La finalité est un concept capital de la philosophie d’Aristote: « tout art et toute investigation, et pareillement toute action et tout choix, tendent vers quelque fin. 

 

Exemple d’une maison: tâchons d’y retrouver les quatre types de causes. 

Les causes matérielles de la maison sont le bois, le métal et le ciment qui la composent. Il est évident que la maison ne pourrait pas exister sans ces matériaux.

La cause formelle, c’est le plan de l’architecte et sans celui-ci, les même matériaux ne formeraient pas nécessairement une maison.

Les causes efficientes sont les personnes qui ont participé à la construction de la maison: Le menuisier, le peintre, l’électricien, etc.

La cause finale de la maison est de se protéger des intempéries. On peut répondre à la question « qu’est-qui est cause de cette maison ? » de quatre réponses différentes.

 

Causes intrinsèques et extrinsèques:
 

Les causes matérielles et les causes formelles sont considérées comme des causes intrinsèques, car elles demeurent aussi longtemps que la chose continue d’exister. d’où la préposition « inter » qui signifie « de l’intérieur ». De plus, bien évidemment, la chose cesse d’exister dés qu’une de ces deux causes cesse d’exister.

Les causes efficientes et les causes finales sont extrinsèques, car ils ne sont pas contenus dans la chose. D’où la préposition « extra » qui signifie  » à l’extérieur ». La chose continue donc à exister même si la personne qui l’a fait décède ou si l’objet perd sa raison d’être (cas d’un objet technologiquement dépassé) qui continue d’exister, mais risque de finir dans un musé ou à la poubelle.

 

Causes singulières, universelles génériques et universelles spécifiques:
 
Chaque cause peut avoir un niveau de spécificité différent. On distinguera alors la cause Universelles générique, la universelle spécifique et la cause singulière.
 
Exemple de la maison:
 
Cause efficiente universelle générique: un artisan
Cause efficiente universelle spécifique: un électricien
Cause efficience singulière: Marc Gilbert
Cause matérielle universelle générique: du bois
Cause matérielle générique: du bois d’érable
Cause matérielle singulière: cette planche de bois ci et pas une autre.